Tag Archives: Week-end

Week-end bien-être à Val Thorens

On The Road Again

Le lac d’Annecy

Mon premier ski de printemps! Comme toujours, nous arrivons par Genève et par le superbe lac d’Annecy, sous une belle lumière. Il fait tellement beau que je me demande s’il restera suffisamment de neige pour skier.

Lorsque nous arrivons à Val Thorens, je suis plus que rassurée! La station a bénéficié d’un enneigement exceptionnel cette année : 10 mètres de neige en cumulé (photo ci-dessous). Et c’est toujours un immense plaisir de revenir à Val Tho!

Pashmina Le Refuge

Vue sur les pistes

Je retrouve l’hôtel Pashmina, toujours aussi confortable et agréable! Le balcon de ma chambre (Triple XL / 45 m²) offre une vue spectaculaire à 180 degrés sur les sommets enneigés et les pistes.

Sentiment euphorique de plénitude totale! Sur une des tables de chevet, je découvre le carnet du programme bien-être et anti-stress My Serenity. Le temps d’un long week-end, je vais réapprendre à déconnecter.  

  

Petit déjeuner sain

Au restaurant le Base Camp

Certains médecins considèrent le petit déjeuner comme notre repas le plus important de la journée, d’autres non. Bref comme toujours, il y a plusieurs sons de cloche! Pour être honnête, je ne le prends que quand j’ai vraiment faim.

Et le zappe lorsque j’ai fait de gros écarts au dîner la veille au restaurant. En amont du programme My Serenity, le Base Camp propose au buffet du petit déjeuner, un corner bien-être avec un bar aux laits végétaux. Original!

Le Pashmina spa by l’Occitane

Avant et après le ski

Le premier jour : je file au spa tôt le matin, pour faire des longueurs et réveiller en douceur mes muscles engourdis, avant de rejoindre la petite bande pour une intense journée de ski, comprenant du ski alpin et de randonnée! 

Le deuxième jour : après une matinée de ski, je passe l’après-midi au spa en compagnie de deux amies. Je commence par un massage du dos avec les produits l’Occitane que j’aime beaucoup. Puis hammam et jacuzzi extérieur avec vue directe sur les pistes! 

  

Ski & Ski de randonnée

Ma première fois en ski de randonnée

D’abords nous skions jusqu’au restaurant Chez Pépé Nicolas, où nous déjeunons (photo montage ci-dessous: 2). Toujours aussi bon! Puis nous mettons les peaux de phoques (en fibres synthétiques) sous nos ski super légers, pour qu’ils adhèrent à la neige.

Nous sommes tous très excités par cette première expérience en ski de randonnée avec Caroline Vincent. Cette monitrice a l’originalité d’associer au ski de randonnée du Qigong.

La montée est progressive jusqu’au lac de Lou et sans réelle difficulté. Il s’agit de bien caler son souffle à l’effort et de rester constant, du pur cardio. D’ailleurs, comme souvent j’ai trouvé la descente bien plus difficile à gérer (peut-être aussi à cause de la fatigue musculaire). Nous sommes rentrés cre-vés!

Bien que proche de la station, le paysage est spectaculaire et donne l’impression d’être au bout du monde (photo ci-dessus et ci-dessous). J’en ai profité pour tester mon nouveau sac à dos Osprey (1) : très confortable et pratique, en dépit du fait qu’il soit un peu grand pour une sortie d’une demie journée. Et mon premier thermos Hydro Flask rose fluo assorti à ma veste de ski (c’est pas girly ça! Lol!).   

  

Skier à 2600 mètres

Le jour suivant, une partie de la petite bande a skié en solo, une autre à préféré rester en station, tandis qu’avec Henriette, une copine blogueuse hollandaise (même niveau glorieux d’éternelles débutantes et d’éclate, lol), nous avons préféré prendre un cours de ski avec un moniteur ESF.

Après une mise au point de notre niveau : remontée mécanique, stoppée par trop de vent (honnêtement c’est assez flippant quand on est, soi-même dans le télésiège), jusqu’à une piste bleu à 2600 mètres. Une fois arrivés : de fortes bourrasques de vent et très mauvaise visibilité. Pas le choix, nous devons skier pour descendre sur une neige glacée qui crisse.

Heureusement la météo est très vite changeante en montagne. Un peu plus bas, la neige est poudreuse. Et toute mon appréhension envolée! Nous remontons en télésiège : cette fois-ci la descente est nettement plus agréable, le vent a arrêté de souffler et je m’éclate vraiment!

Le spot

L’Apen Art

Autant se le dire, ce n’est pas les bons restaurants qui manquent à Val Thorens! Mon coup de coeur cette fois-ci va à l’Alpen Art que je ne connaissais pas! Un salon de thé et restaurant super accueillant, avec une déco urbaine, des oeuvres de jeunes artistes et une équipe très sympathique et professionnelle.

On y mange très bien, je vous recommande les Saint Jacques et la collection de gâteaux maison est à tomber! Surtout le moelleux au chocolat (lol)! What else? Que du bonheur!

  

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Office du tourisme de Val Thorens, Pashmina Le Refuge, Spa l’Occitane au Pashmina, L’Alpen Art, ESF Val Thorens

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à l’Office du tourisme de Val Thorens pour cette superbe invitation. Merci aussi aux équipes du Pashmina, de l’Alpen Art et de l’ESF Val Thorens. Comme toujours, ce sont mes opinions (ça devient lassant d’avoir à le préciser, lol!). 

Le Grand Hotel Zermatterhof à Zermatt

  

Une suite avec vue

De jour et de nuit

J’aime les hôtels avec une histoire, les palaces qui savent se réinventer, tout en conservant un charme d’antant. Quel plaisir en découvrant ma Junior suite au Grand Hotel Zermatterhof (1879), avec des panneaux de bois clair dans l’entrée et dressing séparés! Photo-montage ci-dessous : photos 1 et 2, l’entrée bien équipée avec cafetière et mini bar. 

L’hôtel est situé au centre du village de Zermatt, à deux pas du Musée du Cervin et de rues commerçantes. D’où cette magnifique vue de mon lit (première photo ci-dessus) et du salon (seconde photo ci-dessus), sur le village et la montagne omniprésente. Autre grand crush : la salle de bain simple, chic et contemporaine! Les chambres ont été rénovées récemment.

Et le fin du fin, le Menu d’Oreillers. Tout pour éprouver ma paresse naturelle (lol)! Programme chargé, je n’aurai malheureusement pas le temps de faire un stop au spa!

  

Les restaurants

Dîner au Say Cheese!

Une fondue au champagne et truffes au Say Cheese! Un des trois restaurants du Grand Hotel Zermatterhof, spécialement dédié au fromage. Les plats sont délicieux (photo ci-dessus et photo-montage ci-dessous). Le pain chaud (que l’on coupe par carré) à tremper dans la fondue, est à tomber!

La déco assez minimaliste de pierre et de bois m’a vraiment plu, le service est au top et la clientèle “jeune”. L’adresse où dîner à Zermatt.

La Brasserie Lusi

Dans le photo-montage ci-dessous : 1, mon restaurant préféré, le Say Cheese! 2 & 5. Autre restaurant de l’hôtel, la Brasserie Lusi, au cadre classique et où j’ai pris un dîner léger et savoureux, après l’orgie de fromage de la veille! 3 & 4. Petits déjeuners légers (aussi) sous la verrière de la grande salle de la brasserie Lusi. 6. Le blason de Zermatt

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Grand Hotel ZermatterhofZermatt TourismeValais, www.MySwitzerland.comSWISSSwiss Travel System (STS)

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Grand Hôtel Zermatterhof, Zermatt Tourisme, Valais/Wallis promotion, Switzerland Tourism, SWISS et Swiss Travel System (STS) pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Week-end arty à Düsseldorf

  

Jour 1 : galerie & street art tour

Après Berlin, Cologne et la Forêt Noire : je suis en route pour Düsseldorf! Comme toujours, je ne suis pas très réveillée et j’ai oublié de télécharger l’appli b-europe pour vérifier l’horaire en temps réel de mon train. Je retrouve ma petite bande dans le Thalys Bruxelles-Düsseldorf! 2h15 de fous rires entres potes (oui, ça nous arrive… surtout quand je suis crevée, lol!)  et nous voici à destination, fins prêts à découvrir la ville. 

Je vous recommande dès votre arrivée d’acheter la DüsseldorfCard pour bénéficier des transports en commun gratuits et de réductions dans les musées et une foule d’attractions. 

Après un déjeuner tardif, nous avons rendez-vous avec Klaus Rosskothen, le propriétaire de la galerie Pretty Portal qui expose des artistes issus du Street art. Photos ci-dessus : à gauche, une peinture de l’artiste irlandais FinDAC et à droite, une peinture de Kurnachzehn. Guidés par Klaus, nous découvrons d’autres oeuvres de Street art dans le quartier où se trouve sa galerie. Fin du tour vers 16h30-17h. Superbe aperçu d’un Düsseldorf moins touristique! 

Niveau température : c’est polaire! Bruxelles, ça n’est pas non plus les Caraïbes, mais gros choc thermique pour toute l’équipe, lol! Je file à l’hôtel pour me réchauffer (je rêve d’une bonne douche chaude) et me préparer pour le dîner, nous avons rendez-vous à 18h30.  

  

Dusseldorf la nuit 

Dinner au Küzert

La nuit tout est plus beau, à commencer par cette immense roue (photo ci-dessus). L’équipe à nouveau rassemblée, je découvre l’ambiance très animée et bonne enfant des rues bondées d’Altstadt, la vieille ville. Au Kurze Straße 18-20, se trouve la Brauerei Kürzer ; une brasserie traditionnelle du Rhin, où nous dînons ce soir.

A l’extérieur, les gens boivent debout des verres de bière. Idem à l’intérieur, où nous nous attablons pour manger (photos ci-dessous). J’aime le cadre contemporain, le mélange de générations et de genres, le tout agrémenté de serveurs hipsters et d’une bande son pour clubbers aguerris (à l’ouïe fine et exigeante, lol!).

Nous avons eu du mal à décoller, tant c’était cool. Côté dégustation… de la bière produite par cette brasserie? Heu comment vous dire, je ne bois pas de bière, oups! Mais très bons rouleaux de poulet. 

  

Retour à l’hôtel

Après une longue promenade nocturne, nous sommes finalement rentrés à l’Hotel Friends Dusseldorf, dont la décoration bohème (Instagram) des espaces communs est très réussie (photo de gauche ci-dessus et photos du montage ci-dessous). On se croirait dans un décor de Portlandia…

Les + : L’hôtel photogénique, où prendre un verre, avec des live, des soirées et DJ. Sa proximité avec la gare centrale de Dusseldorf : 5 à 10 minutes à pieds, une station en tram. Très bon petit déjeuner varié. On s’y sent bien. 

Les – :  le quartier n’est pas rassurant la nuit.

Jour 2: Archi & art contemporain

Autre jour, autre météo

Nous nous rendons en métro, au Kö-Bogen, un complexe d’immeubles commerciaux conçu par l’architecte Daniel Libeskind, face au parc Hofgarten. Superbe mix de modernité, patrimoine et nature! J’aurai aimé avoir plus de temps pour découvrir les détails des façades et me promener dans le parc!

Et aussi visiter les Gerhy buildings… Nous continuons à pieds vers Altstadtla vielle ville. 

  

Un petit musée

Un concept

Tandis que le petit groupe marche en direction de la Rheinturm, je m’arrête en chemin pour visiter un petit musée d’art contemporain, ouvert en 2007. J’ai bien aimé l’architecture et les espaces d’expositions du KIT – Kunst im Tunnel.

Photo ci-dessus avec au premier plan une composition de Rosa Sarholz et photo ci-dessous : plus on avance vers le mur noir du fond, plus le sol tend à rejoindre le plafond. Si on veut continuer d’avancer vers l’oeuvre du fond de Marcel Stahn, il faut se baisser de plus en plus. Je me suis arrêtée lorsque ma tête a touché le plafond. 

Sur le photo montage ci-dessus : photos à gauche, la salle principale d’exposition. Photo à droite (haut) : un écran plat – table, où des mains s’échangent des photos et feuillettent des magasines. Une oeuvre de Fabian Ruzicka. Photo de droite (bas) : la salle de visionnage.

Puis nous allons prendre un long brunch tardif, bien au chaud dans le bar à tapas, aux couleurs du Mexique, Frida. Ambiance et déco très chouettes et taille des salades impressionnante! 

Bon week-end à tous!

  

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Pour réserver le train : le site b-europe , ou l’appli b-europe 

Düsseldorf Tourist Board

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à b-europe & au Düsseldorf Tourist Board pour cette agréable invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.