Tag Archives: Week-end

Week-end arty à Düsseldorf

  

Jour 1 : galerie & street art tour

Après Berlin, Cologne et la Forêt Noire : je suis en route pour Düsseldorf! Comme toujours, je ne suis pas très réveillée et j’ai oublié de télécharger l’appli b-europe pour vérifier l’horaire en temps réel de mon train. Je retrouve ma petite bande dans le Thalys Bruxelles-Düsseldorf! 2h15 de fous rires entres potes (oui, ça nous arrive… surtout quand je suis crevée, lol!)  et nous voici à destination, fins prêts à découvrir la ville. 

Je vous recommande dès votre arrivée d’acheter la DüsseldorfCard pour bénéficier des transports en commun gratuits et de réductions dans les musées et une foule d’attractions. 

Après un déjeuner tardif, nous avons rendez-vous avec Klaus Rosskothen, le propriétaire de la galerie Pretty Portal qui expose des artistes issus du Street art. Photos ci-dessus : à gauche, une peinture de l’artiste irlandais FinDAC et à droite, une peinture de Kurnachzehn. Guidés par Klaus, nous découvrons d’autres oeuvres de Street art dans le quartier où se trouve sa galerie. Fin du tour vers 16h30-17h. Superbe aperçu d’un Düsseldorf moins touristique! 

Niveau température : c’est polaire! Bruxelles, ça n’est pas non plus les Caraïbes, mais gros choc thermique pour toute l’équipe, lol! Je file à l’hôtel pour me réchauffer (je rêve d’une bonne douche chaude) et me préparer pour le dîner, nous avons rendez-vous à 18h30.  

  

Dusseldorf la nuit 

Dinner au Küzert

La nuit tout est plus beau, à commencer par cette immense roue (photo ci-dessus). L’équipe à nouveau rassemblée, je découvre l’ambiance très animée et bonne enfant des rues bondées d’Altstadt, la vieille ville. Au Kurze Straße 18-20, se trouve la Brauerei Kürzer ; une brasserie traditionnelle du Rhin, où nous dînons ce soir.

A l’extérieur, les gens boivent debout des verres de bière. Idem à l’intérieur, où nous nous attablons pour manger (photos ci-dessous). J’aime le cadre contemporain, le mélange de générations et de genres, le tout agrémenté de serveurs hipsters et d’une bande son pour clubbers aguerris (à l’ouïe fine et exigeante, lol!).

Nous avons eu du mal à décoller, tant c’était cool. Côté dégustation… de la bière produite par cette brasserie? Heu comment vous dire, je ne bois pas de bière, oups! Mais très bons rouleaux de poulet. 

  

Retour à l’hôtel

Après une longue promenade nocturne, nous sommes finalement rentrés à l’Hotel Friends Dusseldorf, dont la décoration bohème (Instagram) des espaces communs est très réussie (photo de gauche ci-dessus et photos du montage ci-dessous). On se croirait dans un décor de Portlandia…

Les + : L’hôtel photogénique, où prendre un verre, avec des live, des soirées et DJ. Sa proximité avec la gare centrale de Dusseldorf : 5 à 10 minutes à pieds, une station en tram. Très bon petit déjeuner varié. On s’y sent bien. 

Les – :  le quartier n’est pas rassurant la nuit.

Jour 2: Archi & art contemporain

Autre jour, autre météo

Nous nous rendons en métro, au Kö-Bogen, un complexe d’immeubles commerciaux conçu par l’architecte Daniel Libeskind, face au parc Hofgarten. Superbe mix de modernité, patrimoine et nature! J’aurai aimé avoir plus de temps pour découvrir les détails des façades et me promener dans le parc!

Et aussi visiter les Gerhy buildings… Nous continuons à pieds vers Altstadtla vielle ville. 

  

Un petit musée

Un concept

Tandis que le petit groupe marche en direction de la Rheinturm, je m’arrête en chemin pour visiter un petit musée d’art contemporain, ouvert en 2007. J’ai bien aimé l’architecture et les espaces d’expositions du KIT – Kunst im Tunnel.

Photo ci-dessus avec au premier plan une composition de Rosa Sarholz et photo ci-dessous : plus on avance vers le mur noir du fond, plus le sol tend à rejoindre le plafond. Si on veut continuer d’avancer vers l’oeuvre du fond de Marcel Stahn, il faut se baisser de plus en plus. Je me suis arrêtée lorsque ma tête a touché le plafond. 

Sur le photo montage ci-dessus : photos à gauche, la salle principale d’exposition. Photo à droite (haut) : un écran plat – table, où des mains s’échangent des photos et feuillettent des magasines. Une oeuvre de Fabian Ruzicka. Photo de droite (bas) : la salle de visionnage.

Puis nous allons prendre un long brunch tardif, bien au chaud dans le bar à tapas, aux couleurs du Mexique, Frida. Ambiance et déco très chouettes et taille des salades impressionnante! 

Bon week-end à tous!

  

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Pour réserver le train : le site b-europe , ou l’appli b-europe 

Düsseldorf Tourist Board

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à b-europe & au Düsseldorf Tourist Board pour cette agréable invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Santa Maria, Açores: la nature

Notre point de départ

Levés aux aurores

Nous prenons le vol de 6h30 pour Santa Maria, la plus petite île des Açores (16,6 km de long par 9,1 km de large et une superficie de 97 km2), se trouvant à 81 km de São Miguel.

C’est aussi la plus ancienne de l’archipel : sa formation remonte à environ dix millions d’années. Et la première île découverte et peuplée des Açores. 

C’est un peu (trop) tôt pour moi (lol!). Trente minutes plus tard, nous atterrissons. Le temps que les trombes d’eau s’arrêtent, Henrique, notre guide sur l’île, nous emmène dans l’unique (et très authentique) café d’ouvert à Vila do Porto, la principale ville. 

Puis nous reprenons le 4X4 pour le fort Sao Bras (vidéo ci-dessous). Le paysage et le vent me font penser à l’Irlande (photo ci-dessus). 

 

Si vous avez du mal à visionner les vidéos, rafraîchissez la page et avancez un peu le curseur sur la timeline. Et si ça ne fonctionne pas, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. 

En traversant les champs

Décor de cinéma

Nous empruntons un chemin dans les champs (pour traverser le centre de l’île) et le paysage est sublimissime. Mon premier coup de coeur pour Santa Maria!

 

Le Désert Rouge

  

Barreiro da Faneca

Absolument inattendu! Incongru même! Après les champs et les moutons : le Désert rouge. Cette zone aride composée d’argile est unique aux Açores. En quittant Bareiro da Faneca, nous retrouvons des paysages très verdoyants avec de-ci de-là des maisons traditionnelles (photos ci-dessous). 

 

Poço da Pedreira

  

Au nord de l’île

Un paysage impressionnant façonné par l’homme : Poço da Pedreira est une ancienne carrière située à Santa Barbara. La pierre de taille extraite, servait pour la construction des maisons traditionnelles  et la paroisse de Santa Barbara.

Puis nous nous dirigeons vers São Lourenço (photo ci-dessous). Superbe vue de la baie et du village depuis le mirador d’Espigão!

 

Le déjeuner

  

L’euphorie!

Enfin, je vois l’Océan de près. Le bruit et la la force des vagues! Le sable noir de la plage qui contraste avec l’écume des vagues, sous une lumière forte. La couleur de l’eau qui se décline d’émeraude au bleu outremer. C’est magique! Et le poisson grillé est délicieux.

 

Cascata do Aveiro

  

110 mètres de haut!

Regardez bien dans le bord droit de la photo (de droite ci-dessus), la taille de l’humain : insignifiante! A nouveau, nous reprenons le 4X4 pour longer la côte. L’Océan…

 

Ribeira do Maloás

Juste spectaculaire!

Wow! L’unique endroit où j’avais vu ce type de formation volcanique était à Porto Santo (petite île au large de Madère). Nous sommes arrivés à pied en empruntant un petit sentier à flanc de falaise (première photo çi-dessous).

Le choc en découvrant le large plateau verdoyant scindé en deux, avec cet immense mur de « bourdons de lave »! Exceptionnel!

Retour au 4X4 pour une vue panoramique au Pico Alto, le point culminant de l’île à 586,64 mètres d’altitude (seconde photo ci-dessous).  

 

Retour vers São Miguel

En début de soirée, le vol retour vers São Miguel. Autant dire que nous sommes tous crevés. Je pense que le dîner sera folklo (lol). 

Je reviendrai à Santa Maria!

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Visit AzoresVisit Portugal, TAPBootlá

Autres articles : HOTEL REVIEWS & DESTINATIONS

Un grand merci à Visit Azores, à Visit Portugal et à la TAP pour cette superbe invitation. Merci aussi à notre guide Henrique Simões. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Club Med Peisey-Vallandry: Ski, Outdoors et Culture

Ski en mode Daft Punk

A cause du masque : c’est la première fois que je porte un masque sur mon casque! D’abitude je suis plus lunettes que masque, enfin je croyais… Arrivée hier pour la conférence de presse du Printemps du ski, je rejoins Gary ce matin, mon moniteur de ski ESF pour découvrir un peu du domaine skiable de Peisey-Vallandry.

Nous ferons un crochet par les Arcs, à l’Arc 1800, où dans un de mes précédents posts, je vous avais présenté le Lodge au Mille8. Je ne me lasse pas du superbe panorama aux massifs dentelés, ni de skier sur les pistes bordées des sapins!

 

Promenade baroque

  

La superbe chapelle Notre Dame de Vernette

L’après-midi, ma promenade en raquettes est annulée par manque de neige. Je rejoins un groupe de marcheurs. Au programe, visite et patrimoine de l’étonnante chapelle Notre Dame de Vernette : un petit bijou d’art baroque savoyard, isolé à 1816 mètres d’altitude au-dessus du village de Peisey-Nancroix.

Je vous recommande la visite guidée, organisée par la Fondation Facim. Passionnante!

    

Instrospection

Humeur contemplative

Des paysages magnifiques qui rappellent des estampes : un moment pour moi de communion avec la nature. Ce banc perdu au milieu de nulle part, magique! Nous rentrons car la météo devient menaçante.

Qui a dit qu’il n’y avait pas de neige?

Retour épique

Dernier jour : depuis hier soir, il neige non stop! Quelle surprise en découvrant le paysage depuis la terrasse de ma chambre (photo-montage ci-dessus)! Enfin tout et blanc et quelques heures plus tard, je pars sous de forte chutes de neige.

Qui a dit qu’il n’y avait pas de neige? LOL!

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations   

Le Printemps du Ski, France MontagnesClub Med Peisey-Vallandry, Office de tourisme de Peisey-Vallandry

Autres articles : LIFESTYLEDESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Merci à France Montagnes et au Club Med Peisey-Vallandry pour cette très agréable invitation. Comme toujours ce sont mes opinions.