Tag Archives: Tourisme

Japon, 48h à Kyoto: Fushimi Inari-taisha

  

Direction Fushimi

  

Célèbre sanctuaire shinto

Notre première matinée. Réveil aux aurores, depuis la gare de Kyoto, nous prenons un “local train” (omnibus) vers le sud de Kyoto, Fushimi. C’est mon troisième séjour à Kyoto et étrangement, ma première visite au célèbre sanctuaire shinto Fushimi Inari-taisha qui consacre Inari Okami, la divinité des récoltes de riz, de l’abondance et de la joie. 

Il n’est pas 8h lorsque nous arrivons, mais le site est déjà rempli de nombreux visiteurs, touristes et écoliers. Sans trop réfléchir, nous nous dirigeons vers les hypnotiques Torii rouges et noirs, les portes des sanctuaires shinto. Les inscriptions gravées sur les Torii représentent les noms des donateurs et les dates.

Sur un versant de la montagne Inari, des volées de Torii alignés, sillonnent vers le sommet (à 233 mètres), pour redescendre par un autre versant (voir la carte du sanctuaire sur la dernière photo ci-dessous). Très naïvement, nous pensions que la montée serait rapide. En fait, ça grimpe vraiment, il y a plusieurs paliers, dont certains offrent une vue panoramique de Kyoto (photo ci-dessous). 

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du sommet, il y a de moins en moins de monde. Jusqu’à ressentir enfin un calme contemplatif parmi ces Torii en pleine nature, bercée par une lumière orangée sur fond vert intense. Singulièrement, le chemin du retour, du sommet à la base de la montagne m’a semblé plus long. Comptez pour l’ensemble de la visite, une bonne matinée si vous n’aimez pas vous presser.

  

Idées shopping

    

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Fushimi Inari-taisha, JNTO

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA

Autres articles : DESTINATIONS 

Japon: Hotel Anteroom Kyoto

Konichiwa Kyoto!

Enfin arrivées! Après 14 heures d’avion, très bon vol sur ANA, avec un changement express (= au pas de course) à l’aéroport de Narita pour Osaka. Puis une heure de car jusqu’à Kyoto et nous voilà enfin arrivées à Kyoto Station la nuit tombante.

Nous prenons un taxi et 5 minutes plus tard, nous sommes devant l’Hotel Anteroom Kyoto. Je rêve d’une douche. Il est déjà plus de 20h et si nous voulons dîner, nous avons à peine le temps de déposer nos bagages, nous rafraîchir et ressortir pour trouver un restaurant. Car l’hôtel n’en a pas et sert uniquement des petits déjeuners. 

La chambre

Simple, design et confortable 

Ce n’est qu’une fois rentrée de notre intermède dîner (dans un des foodhalls de la Kyoto Station) que j’ai enfin pu apprécier notre chambre aux deux lits surdimensionnés, large écran plat, canapé design et baie vitrée donnant sur un petit jardin éclairé. 

L’ensemble des équipements (y compris la clim) est très confortable et propre (euphémisme)! Un plaisir! Et lorsque enfin, je me glisse dans mon mega lit, je tombe sur une émission de deux jeunes japonais en goguette en Corse! Impossible de dormir (lololol) et demain réveil vers 6h…

    

La salle de bain & notre jardin

La salle de bain est petite (photos ci-dessus), mais très bien pensée, équipée et pratique, comprenant même de petits espaces de rangements.

Et bien sûr douche et bain à la japonaise et les toilettes japonaises séparées. Je ne comprends pas pourquoi, on n’a pas les mêmes en Europe! En comparaison, nos toilettes font figure de moyenâgeuses!

Notre chambre a aussi un petit jardin “zen” (photo de droite), où l’on se recharge au calme avant chaque escapades dans Kyoto et ses environs. J’ai vraiment beaucoup aimé ce coin jardin, avec juste le bruit des oiseaux tôt le matin.

Car l’hôtel est situé dan un quartier résidentiel tranquille, en marge des zones touristiques. L’effervescence de la ville semble loin, très loin. Alors que nous ne sommes qu’à 15 minutes à pieds de la gare de Kyoto. 

 

 

 

 

 

 

Une galerie dans une architecture industrielle

Kyoto branché & cool

Très vite nous nous sommes senties comme à la maison. L’équipe est gentille et serviable. Surtout ne pas se formaliser de l’attitude très réservée. Il nous a semblé qu’il y avait essentiellement des clients japonais (plutôt jeunes et branchés) et peu d’occidentaux.

Le lobby a des allures d’une galerie d’art new-yorkaise, offrant ses mûrs à de jeunes artistes. Il est possible d’acheter des oeuvres, mais aussi des livres, objets et T-shirts. Le bar, intime et convivial, est ouvert sur un petit jardin d’inspiration zen (photos 1, 2 et ci-dessus).

Après deux nuits, on ne voulions plus quitter cet hôtel très confidentiel!

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Hotel Anteroom Kyoto

Autres articles : HOTEL REVIEWSDESTINATIONS 

Merci à l’équipe de l’Hotel Anteroom Kyoto. Hé oui, comme toujours ce sont mes opinions, à moi!

Week-end ski au Club Med Valmorel

Il a neigé la veille

  

De la neige toute fraîche!

Un grand bol de fraîcheur pour commencer l’année! Quel plaisir de ressortir ma tenue de ski! Direction les Alpes françaises pour un week-end à Valmorel, petit village de Tarentaise. Ce matin, c’est LA reprise après près d’un un an! Euphorique face à la beauté des paysages, je suis un peu perplexe : suis-je encore capable de skier?

Heureusement, pas le temps de tergiverser : je file récupérer mon équipement à la ski room très bien organisée du Club Med. Puis je rejoins Nicolas, moniteur ESF (d’une infinie patience), pour une journée intensive de ski. Yes! Et cerise sur le gâteau, le temps est superbe et les pistes vides! Surtout partez skier hors vacances scolaires et/ou au printemps (conditions idéales pour les débutants)!

Les pistes que nous empruntons, dont certaines bordées de sapins me rappellent Méribel, une de mes stations préférées. Ici peut-être en plus intime comme le domaine skiable est plus petit. Hormis la mer ou l’océan, peu de paysages arrivent à me rendre aussi heureuse que les sommets enneigés. C’est juste b-e-a-u!

Un tour dans Valmorel

L’après-ski relax

En début de soirée, nous prenons la navette du Club Med vers le village piéton de Valmorel. Le timing idéal pour un apéro dans un des bars du village, le Jimbo Lolo très sympa, où j’ai bu une Caipirinha chaude (photo ci-dessus).

A la pâtisserie boulangerie Maryan, je discute chocolat avec le propriétaire et pâtissier du gâteau de mariage de Céline (Dion)! Ci-dessous, des roses des sables. Puis retour au Club Med, où nous avons dîné tous les soirs (photo ci-dessous).

La vue de ma chambre

Photo ci-dessus : la vue depuis mon lit! Le genre de vue qui me fait me lever aux aurores pour contempler le paysage pendant des heures. Mes avant et après-ski moments. Nul besoin d’une appli pour méditer!

 

Photo ci-dessous : la vue depuis la terrasse principale du Club Med sur les pistes de ski. Planant!

 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations   

Le Printemps du Ski, France MontagnesClub Med Valmorel

Autres articles : LIFESTYLEDESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Merci à France Montagnes et au Club Med Valmorel pour cette très agréable invitation. Comme toujours ce sont mes opinions.