Tag Archives: Se Relaxer

Egypte : 7 activités à faire à El Gouna

1. Plonger en Mer Rouge

Comme tous les amoureux de la plongée bouteille, je ne pouvais pas faire l’impasse sur une plongée en Mer Rouge!

Lors de mon court séjour à El Gouna, j’ai fait une belle plongée, organisée par le club de plongée Colona. Je n’ai pas plongé profond, dans les 20 mètres, mais avec une bonne visibilité. Parfait comme refresher, après plus d’un an sans plonger! Toute l’équipe est très professionnelle.

Partis tôt le matin en bateau, nous sommes rentrés en milieu d’après-midi. Après ma première (et malheureusement unique) plongée, j’ai eu un sérieux mal de mer, car il y a avait beaucoup de vagues. Mais le paysage et la couleur de l’eau étaient juste superbes.

2. Découvrir El Gouna à vélo

Quoi de mieux qu’un tour en vélo?

Créée il y a 25 ans, au nord d’Hurgada, cette petite ville balnéaire, face à la Mer Rouge, est parcourue d’inombrables lagunes. On se promène à vélo dans un dégradé de bleus et turquoises. Un pur bonheur pour les yeux!

Il y a beaucoup de vent et de passerelles. Aussi souvent, on roule sur des ponts en bois, tout en découvrant des points de vue difficilement accessibles autrement. C’est un réel plaisir! A faire plutôt tôt le matin ou en fin de journée, pour éviter un soleil fort.

3. Rouler dans le désert en quad

El Gouna se trouve aux portes du désert.

Donc nous avons testé deux types d’activité pour visiter “le désert” : le safari  jeep et le quad. Les deux ont des points forts. Mais, j’ai préféré le quad, car plus actif et spectaculaire.

On a vraiment l’impression d’entrer dans le décor, où la poussière est maître. On roule assez vite, avec un premier arrêt dans le campement d’une famille de bédouins.

Tout au long de la route (non tracée), il y aura quelques petits arrêts pour “explorer” des curiosités géologiques, comme des grottes (photos ci-dessus). Point culminant de l’excursion, le coucher de soleil face au Dry Canyon, un paysage sorti d’un western!

5. Se relaxer dans un beach club

Oui, paresser au soleil!

Nous n’avons pas cherché loin, idéalement situé face à notre hôtel, le Three Corners Ocean View : nous avons déjeuné (photo ci-dessous) et passé l’après-midi au sympathique Moods Restaurant & Beach Club.

La vue est superbe et l’ambiance jeune et cool. Je me suis endormie en scrutant l’horizon et la mer, sur fond de musique lounge! Comme partout dans El Gouna, il y a beaucoup de vent (qui peut être froid).

6. Safari jeep dans le désert

Ah, le désert!

Cette fois en jeep! Belle excursion (avec arrêt dans le même campement d’une famille de bédouins) que lorsque nous étions en quad. Même point de vue pour le coucher de soleil sur le Dry Canyon.

Seul le rythme change (des arrêts plus longs). Aussi je recommanderai la jeep si vous n’aimez pas le quad, ou partez avec vos parents (et qu’ils ne conduisent pas de quad, lol!).

7. Dîner dans la marina

El Gouna by night

Les deux hôtels où nous sommes restés, sont très confortables. Nous avons eu la flemme d’aller dîner dehors. Aussi je ne vous ferai pas une revue des restaurants dans la marina d’El Gouna.

Nous n’avons dîné que dans un restaurant (d’aileurs très bon). Et en nous promenons le long des pontons encombrés de yachts, j’ai vu plusieurs restaurants avec de belles terrasses. L’ambiance est très agréable.

J’ai aussi repéré quelques boutiques, comme Malaika qui propose du linge de maison (avec du coton égyptien? Photos ci-dessous).

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Sunweb.com, diving : www.colona.com, quad & jeep safari :  wwwalexsafarielgouna.com, Moods Restaurant & Beach Club

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci à Sunweb pour cette superbe invitation. Merci aussi à Colona, Alex Safari et Moods. Comme toujours ce sont mes opinions.

Japon: The Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara

Vue directe sur le Mont Fuji

Notre seconde halte à Hakone

Nous arrivons au très exclusif Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara, dans les environs d’Hakone, en milieu de journée, après mille et un péripéties sur la route (nous nous sommes perdues plusieurs fois! lol). D’architecture très moderne, ce petit établissement de 11 chambres, est un véritable musée d’art dans la nature.

Dans une décoration léchée avec beaucoup d’éléments venus d’Italie, je découvre avec plaisir et stupeur des peintures et sérigraphies numérotées de maîtres japonais et occidentaux (Kataoka Tamako, Chagal, Buffet, Miro… ). Le propriétaire des Hiramatsu Hotels & Resorts, fin collectionneur d’art, a voulu que cet hôtel soit dédié à la gastronomie et au farniente.

Ici pas de longue liste d’activités : notre onsen privatif avec une eau venant soit de la source d’Ubako, soit de celle d’Owakudani (ayant toutes les deux des effets bénéfique pour la peau) se trouve au centre de notre large salle de bain/terrasse donnant sur Fuji San (le mont Fuji). Tôt le matin, la vue est saisissante (photo ci-dessus prise de notre chambre). Comme un sentiment d’euphorie flotte dans l’air…

  

“Tout n’est qu’ordre et beauté”

L’élégante chambre aux dimensions d’une suite est un havre de “luxe, calme et volupté” (Beaudelaire). Pour une meilleure insonorisation, devant chaque chambre, un couloir privatif en verre et de la moquette isolent du bruit (7ième photo ci-dessous).

Et si comme nous, vous êtes fans de beauté et d’espace, cette salle de bain est un rêve! Je ne quitte plus mon onsen, les yeux rivés sur la cîme des arbres, Fuji San et l’horizon (photo ci-dessus).

J’ai aussi beaucoup aimé les panneaux coulissants qui permettent de moduler l’espace et de cacher des éléments comme la télé. Le large et design canapé en cuir est un monstre de confort. Je ne parle même pas de la literie, tout, le moindre détail est parfait! 

     

Le restaurant gastronomique

  

Le dîner

Sur les deux photos ci-dessus : le vue depuis notre chambre, sur le jardin éclairé à la tombée de la nuit et en arrière-plan, la silhouette de Fuji San. Ci-dessous : le plan d’eau vu depuis la salle principale du restaurant. La cuisine du Chef Kenjiro Yoshikoshi est aussi captivante à voir qu’à déguster. 

Au dîner, se succèdent des tableaux dans l’assiette : le plaisir de la vue associé à celui du palais, par une enthousiasmante expérience des saveurs et textures, couleurs et formes. Rarement, j’ai vu d’aussi beaux et bons plats.  Par exemple : sur la seconde et troisième photo photo ci-dessous, les “Spaghetti puttanesca with marinated abalone“. En fait, le chef, spécialisé dans la cuisine italienne, vous recommande de mélanger les spaghetti avec la sauce blanche fouettée. C’est divin, inédit, top!

Je pourrai vous énumérer la longue liste de plats servis, avec mon maigre vocabulaire culinaire (je ne suis pas un critique gastronomique). Mais j’ajouterai juste que la cuisine du chef Kenjiro Yoshikoshi est de l’art. Elle est hédoniste, généreuse et gaie.

Tout comme le chef, elle excelle sans prétention. J’ai envie d’ajouter : tout comme toutes les personnes qui travaillent dans cet hôtel. Le service est incroyable et très chaleureux. Domo arigato gosaimasu (dernière photo : l’équipe)!

    

Le petit déjeuner

  

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

The Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à Exclusif Voyages, à Ryokan Collection et à toute l’équipe du Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara, pour cette superbe et chaleureuse invitation. Comme toujours ce sont mes opinions.

Le Taj-I Mah aux Arcs 2000

Une chambre avec vue

La montagne plaisir

Vive la saison du ski qui reprend! Je n’aurais jamais imaginé aimer autant la montagne et le ski il y a encore quelques temps! Je suis de retour dans les Alpes françaises, pour l’inauguration de l’hôtel Taj-I Mah, le premier 5 étoiles des Arcs 2000, au pied des pistes.

Ciel bleu sur un début de cimes enneigées, baignées d’une lumière éclatante. J’ai du mal à quitter ma terrasse. L’air est vivifiant et la vue hypnotique. La chambre est très confortable et bien insonorisée, un cocon à la literie impeccable. L’agencement et la décoration rappellent les chambres du Koh-I Nor en plus intimistes (les mêmes propriétaires).

La salle de bain, avec sa large et profonde baignoire, s’ouvre sur la chambre et la vue (une large porte vitrée coulissante permet de séparer les deux espaces, photo de gauche ci-dessus). Le détail qui m’a plu : les toilettes séparées et “isolées” dans la partie entrée de la chambre. 

  

Déjeuner à L’Atelier d’Eric

Entre deux activités,

je lézarde sur chaque terrasse de l’hôtel (top!). Photo ci-dessus : le long deck du lounge, où je me laisse bercer par les rayons chauds du soleil. Ca devient très vite compliqué de s’en extraire (LOL)! Sauf peut-être pour découvrir la carte de L’Atelier d’Eric, un des deux restaurants du Taj-I Mah, sous la houlette du Chef Eric Samson.

J’y ai déjeuné à plusieurs reprises (photos ci-dessous) : cuisine inventive qui reste simple, goûteuse et joliment présentée. Excellent  thon préparé avec des noix de St Jacques. Mon coup de coeur va au dessert au chocolat Valrhona et à la poire (photo ci-dessous), une merveille! 

Un massage au spa

Piscine et jacuzzi

se partagent la vue panoramique sur les pistes et les cimes! Les deux derniers jours, j’ai fait une longue halte au spa Cinq Mondes et Carita : 400 m2  dont un sauna, un hammam, un jacuzzi, un mur de sel, des douches à expérience, un espace de relaxation et des cabines de soin. Cerise sur le gâteau : le massage du visage Cinq Mondes (d’inspiration Shiatsu) qui a détendu mes tensions dans la nuque et épaules. 

Dîner au Diamant Noir

Voluptueux dessert

Le second soir, je rejoins une copine journaliste au Diamant Noir, le restaurant gastronomique du Chef deux fois étoilé, Eric Samson. Nous commençons par une mise en bouche (thon cru, jaune d’oeuf et crème).

Je ne prends pas d’entrée. En parcourant la carte, je reconnais l’entrée goûtée au Koh-I Nor que je vous recommande vraiment : La grillade de foie gras acidulée aux fruits de la passion et vin de Savoie, Mangue et Litchi. Un plat très fin et surprenant, incomparable!

Je choisis le Suprême de volaille fermière fourrée au foie gras, jus-sauce Périgueux, pommes soufflées. Très bon et peu gras. Lorsque le dessert Le chocolat Caraïbe 66% en différentes textures arrive, là je chavire : une vraie pièce de haute couture! Superbe et dense!

  

Le ski

Enfin!

Réveil tonique aux aurores, méditation sur la terrasse principale de l’hôtel, glaciale et vide. Je suis contente, je vais skier dès 9h. Je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir le domaine skiable de Paradiski qui comprend Les Arcs. Les jours précédents, j’ai un peu visité, en piétonne, les Arcs 2000 (altitude 2100 mètres) et 1800 que je ne connaissais pas.

Mais impossible de repartir sans faire au moins une bonne matinée de ski! Après m’être équipée au ski shop de l’hôtel (photo ci-dessous), départ sur les pistes avec mon moniteur pour une reprise en douceur. Direction Les Arcs 1950 : nous traversons le village en ski, puis prenons le télésiège pour le Col de la Chal (altitude 2600 mètres). D’où nous skions jusqu’aux Arc 2000 dans un superbe panorama. 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations   

Taj-I-Mah, Les Arcs

Autres articles : DESTINATIONS, HOTEL REVIEWS & BEAUTE 

Un grand merci à toute l’équipe du Taj-I Mah et à l’Office du tourisme des Arcs, pour cette belle invitation! Comme toujours ce sont mes opinions.