Tag Archives: Photos Exclusives

Notre second roadtrip en Andalousie: Cadix

Superbe architecture

Promenade dans la vieille ville

Enfin à Cadix, sur la côte atlantique andalouse! Nous sommes partis vers 10h ce matin, des environs de Malaga. En chemin, nous nous sommes arrêtés à une superbe plage déserte de Tarifa. Puis en reprenant la route, à une autre belle plage dans une réserve naturelle perdue au milieu de nulle part. Bref, nous arrivons dans le centre historique de Cadix en milieu d’après-midi. Mieux vaut tard que jamais!

Gros coup de coeur : le bord de mer à des allures de La Havane! Les bâtiments anciens sont superbes. Le rythme est indolent dans la plus vieille cité d’Occident, fondée par les phéniciens il y a 3000 ans. Un décor de cinéma dans une lumière douce, sans touriste à cette époque de l’année. La vieille ville est petite, on en a vite fait le tour : je prends plaisir à me perdre dans ses ruelles et emprunter plusieurs fois le même itinéraire.

        

Castillo de San Sebastián

Tandis que nous cherchons un café avec vue sur l’Océan, nous trouvons par hasard une entrée menant à cette forteresse entourée d’eau (photo de gauche çi-dessous) : le Castillo de San Sebastián. Très agréable promenade, d’où l’on a un autre point de vue de Cadix (première photo de l’article). 

  

La terrasse

  

Très cool, à deux pas de la cathédrale de Cadix, face à l’océan : le rêve! Sur la gauche, lorsque vous êtes face à la Cathédrale (et dos à l’océan). Ambiance relaxe et chouette vue panoramique! D’excellentes olives vertes pour accompagner nos verres, je n’ai plus du tout envie de rentrer à Malaga, notre base pour ce second roadtrip en Andalousie.

Et si on restait à Cadix, mon chéri? “La belle de Cadix a des yeux de velours, Chi-ca! Chi-ca! Chic! Ay! Ay! Ay!” (par Luis MarianoSorry, je n’ai pas pu m’empêcher! Lol! On finit par un petit air vintage d’operette. A suivre…

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Autres articles : Destinations & Hotel Reviews

Notre Second Roadtrip en Andalousie: Marbella

  

Une fin de journée à Marbella

  

Olá Marbella!

Après un premier roadtrip en Andalousie il y a quelques semaine à peine, nous avons réitérer! Le parcours est différent : entre mer et montagne. Nous arrivons de Mijas vers 16h, un très joli (et très touristique) village dans les montagnes. Olá Marbella! Ô première surprise : la ville est beaucoup plus grande que ce que j’imaginais.

Nous nous garons du côté de la Playa del Faro, où nous commençons notre découverte de Marbella. La longue promenade s’étend le long d’une immense plage (première photo de l’article). Beaucoup d’immeubles (très années 70 et 80), quelques cafés, des restaurants. L’ensemble reste agréable en dépit d’un manque d’harmonie architecturale.

Comme la nuit tombe vite, nous préférons nous diriger vers la vieille ville, très charmante avec ses petites rues, enclaves et places, ses mandariniers et vielles pierres. Seconde surprise, partout les gens sont cordiaux. J’aime marcher sans but précis. Au hasard d’une rue, nous prenons un verre dans un petit hôtel d’inspiration Belle époque. 

    

Un court saut à Puerto Banús

Juste avant Marbella (ville),

nous avons fait un court arrêt à Puerto Banús, le port de plaisance de Marbella. Autant être honnête, je n’ai pas été bluffée.Certains immeubles abritant des boutiques de luxe et restaurants sont vétustes et mériteraient un ravalement.

Certes il a des yachts, oui… Mais j’en ai vu de plus impressionnants dans le petit et pittoresque port de Bonifaccio (Corse). Mon conseil, allez directement à Marbella, beaucoup plus chouette!

     

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Autres articles : Destinations & Hotel Reviews

France: week-end wellness & yoga à La Clusaz

  

Jour 1

Le yoga

J’ai eu le plaisir de redécouvrir la montagne en l’été, lors du Satiam yoga  festival à La Clusaz, dans les Alpes françaises. Une arrivée épique après une journée entre deux vols, deux aéroports : je rentrai en milieu de journée d’un premier voyage, puis changement d’aéroport qui s’est transformé en une odyssée via le train (lol). Suivi d’un gros orage au-dessus de l’aéroport de Genève qui nous a (avec une copine journaliste) retenu une heure et demie dans les airs… puis transfert en voiture jusqu’à La Clusaz.

Donc le matin suivant, dès 8h : assise sur mon tapis de yoga, j’ai hâte de bénéficier des bienfaits de la première “Master Class” de yoga et méditation, avec Robin Golt qui marque l’ouverture du festival. En arrière plan, la montagne! Très bonne séance méditation. Puis s’enchaîneront les ateliers et activités autour du Yoga et bien-être. Comme sur la photo ci-dessus : du SUP yoga (ou Stand-up paddle yoga) au Lac de La Ferriaz, dans un décor spectaculaire!

  

Sushi Break

 

Pause déjeuner au Sushi Fumi : très chouette petit restaurant avec une ambiance un peu glisse. De très jolis plats de sushi avec des sushi traditionnels et d’autres réinterprétés par les deux cuisiniers et patrons, avec des ingrédients de la région et des saveurs plus occidentales (photos ci-dessus et à gauche).

On a tellement mangé de sushi que nous avions du mal à décoller du restaurant, où l’on peut aussi prendre un verre dans l’après-midi. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découverte beauté : SNÖ Eternelle

L’atelier qui m’a beaucoup plu (la beauté bien sûr, je suis une beauty junky, lol) : la rencontre avec la fondatrice des cosmétiques bioluxe et relaxation, Snö Eternelle et aussi ancienne multiple Championne du monde de ski de bosses, Raphaëlle Monod.

La gamme de la marque comprend une protection solaire (“Mon fluide protection”), une crème pour le visage (Ma crème riche) et une huile pour le corps (“Mon huile S.O.S”) et jusqu’à 100% d’ingrédients naturels.

Dès que je les aurai testés, je vous donnerai mes impressions. Comme ils contiennent des huiles essentielles, je préfère attendre cet automne, ou cet hiver, ma peau étant plus réactive au printemps-été. Bref coachés par la pétillante Raphaëlle, nous avons fait beaucoup de grimaces (et beaucoup ri) pour tonifier notre visage, une sorte de yoga facial (photo ci-dessous).

Le dîner

Nous montons au Chalet du Lac, un restaurant d’altitude de cuisine traditionnelle savoyarde, à base de produits du terroir. Le cadre est superbe, le chalet se trouve dans la réserve naturelle des Aravis. Dommage que la nuit tombe vite.

Les plats sont délicieux, les portions gargantuesques et l’ambiance très agréable, notamment grâce au très sympathique et volubile propriétaire qui nous a fait goûté les différents Génépi de la région. Ci-dessous un pain de 5 kilos fait tout spécialement pour le restaurant. 

  

Jour 2

Enfin dans la nature!

Comme je ne me sentais pas de tester le VTT direct en montagne sans en avoir jamais fait, j’ai pris le téléphérique de Beauregard, puis me suis promenée une petite heure à travers les pâturages.

Sentiment de paix et d’euphorie face à la cime des montagnes et mes copines les vaches, imperturbables (lol). Puis à nouveau le téléphérique pour rejoindre le groupe pour le déjeuner.

Déjeuner champêtre

Tandis qu’une partie du groupe est arrivée en VTT, nous arrivons à pied au Chalet de Paccaly situé à 1490 mètres (photo ci-dessus et photo de droite). La chaîne des Aravis est spectaculaire! Et la météo oscille entre temps couvert menaçant et soleil aveuglant.

Les plats sont simples, mais goûteux à base de fleurs et de fromages (photos ci-dessous). Un pur moment de détente. 

  

Le spa

Et pour finir en beauté ce court week-end à La Clusaz : 2 heures au Deep Nature Spa, un des plus grands spa des Alpes françaises (d’une superficie de 850 m²). Côté bassin : le parcours aquatique de 160 m² est signé Serge Blanco et comprend de mutiples jets hydromassants…

Exactement tout ce dont mon corps a besoin avant le long trajet vers Genève en voiture, puis l’avion qui a eu du retard (lol).

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

La Clusaz

Autres articles : DESTINATIONSBEAUTE

Un grand merci à l’office du tourisme de la Clusaz, pour cette belle invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.