Tag Archives: Où Manger

Week-end arty à Düsseldorf

  

Jour 1 : galerie & street art tour

Après Berlin, Cologne et la Forêt Noire : je suis en route pour Düsseldorf! Comme toujours, je ne suis pas très réveillée et j’ai oublié de télécharger l’appli b-europe pour vérifier l’horaire en temps réel de mon train. Je retrouve ma petite bande dans le Thalys Bruxelles-Düsseldorf! 2h15 de fous rires entres potes (oui, ça nous arrive… surtout quand je suis crevée, lol!)  et nous voici à destination, fins prêts à découvrir la ville. 

Je vous recommande dès votre arrivée d’acheter la DüsseldorfCard pour bénéficier des transports en commun gratuits et de réductions dans les musées et une foule d’attractions. 

Après un déjeuner tardif, nous avons rendez-vous avec Klaus Rosskothen, le propriétaire de la galerie Pretty Portal qui expose des artistes issus du Street art. Photos ci-dessus : à gauche, une peinture de l’artiste irlandais FinDAC et à droite, une peinture de Kurnachzehn. Guidés par Klaus, nous découvrons d’autres oeuvres de Street art dans le quartier où se trouve sa galerie. Fin du tour vers 16h30-17h. Superbe aperçu d’un Düsseldorf moins touristique! 

Niveau température : c’est polaire! Bruxelles, ça n’est pas non plus les Caraïbes, mais gros choc thermique pour toute l’équipe, lol! Je file à l’hôtel pour me réchauffer (je rêve d’une bonne douche chaude) et me préparer pour le dîner, nous avons rendez-vous à 18h30.  

  

Dusseldorf la nuit 

Dinner au Küzert

La nuit tout est plus beau, à commencer par cette immense roue (photo ci-dessus). L’équipe à nouveau rassemblée, je découvre l’ambiance très animée et bonne enfant des rues bondées d’Altstadt, la vieille ville. Au Kurze Straße 18-20, se trouve la Brauerei Kürzer ; une brasserie traditionnelle du Rhin, où nous dînons ce soir.

A l’extérieur, les gens boivent debout des verres de bière. Idem à l’intérieur, où nous nous attablons pour manger (photos ci-dessous). J’aime le cadre contemporain, le mélange de générations et de genres, le tout agrémenté de serveurs hipsters et d’une bande son pour clubbers aguerris (à l’ouïe fine et exigeante, lol!).

Nous avons eu du mal à décoller, tant c’était cool. Côté dégustation… de la bière produite par cette brasserie? Heu comment vous dire, je ne bois pas de bière, oups! Mais très bons rouleaux de poulet. 

  

Retour à l’hôtel

Après une longue promenade nocturne, nous sommes finalement rentrés à l’Hotel Friends Dusseldorf, dont la décoration bohème (Instagram) des espaces communs est très réussie (photo de gauche ci-dessus et photos du montage ci-dessous). On se croirait dans un décor de Portlandia…

Les + : L’hôtel photogénique, où prendre un verre, avec des live, des soirées et DJ. Sa proximité avec la gare centrale de Dusseldorf : 5 à 10 minutes à pieds, une station en tram. Très bon petit déjeuner varié. On s’y sent bien. 

Les – :  le quartier n’est pas rassurant la nuit.

Jour 2: Archi & art contemporain

Autre jour, autre météo

Nous nous rendons en métro, au Kö-Bogen, un complexe d’immeubles commerciaux conçu par l’architecte Daniel Libeskind, face au parc Hofgarten. Superbe mix de modernité, patrimoine et nature! J’aurai aimé avoir plus de temps pour découvrir les détails des façades et me promener dans le parc!

Et aussi visiter les Gerhy buildings… Nous continuons à pieds vers Altstadtla vielle ville. 

  

Un petit musée

Un concept

Tandis que le petit groupe marche en direction de la Rheinturm, je m’arrête en chemin pour visiter un petit musée d’art contemporain, ouvert en 2007. J’ai bien aimé l’architecture et les espaces d’expositions du KIT – Kunst im Tunnel.

Photo ci-dessus avec au premier plan une composition de Rosa Sarholz et photo ci-dessous : plus on avance vers le mur noir du fond, plus le sol tend à rejoindre le plafond. Si on veut continuer d’avancer vers l’oeuvre du fond de Marcel Stahn, il faut se baisser de plus en plus. Je me suis arrêtée lorsque ma tête a touché le plafond. 

Sur le photo montage ci-dessus : photos à gauche, la salle principale d’exposition. Photo à droite (haut) : un écran plat – table, où des mains s’échangent des photos et feuillettent des magasines. Une oeuvre de Fabian Ruzicka. Photo de droite (bas) : la salle de visionnage.

Puis nous allons prendre un long brunch tardif, bien au chaud dans le bar à tapas, aux couleurs du Mexique, Frida. Ambiance et déco très chouettes et taille des salades impressionnante! 

Bon week-end à tous!

  

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Pour réserver le train : le site b-europe , ou l’appli b-europe 

Düsseldorf Tourist Board

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à b-europe & au Düsseldorf Tourist Board pour cette agréable invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Seychelles, La Digue: nature et convivialité

Bienvenue à La Digue

Après une longue pluie

Arrivée épique au port de La Passe, en ferry de Praslin, en milieu de journée, sous des trombes d’eau. Du coup j’ai annulé la location du vélo. Et j’attends patiemment que la pluie cesse sur la véranda de mon bungalow. 

Sur l’île, on ne peut pas louer de voiture : ce qui est très bien vu sa superficie (9,81 km2)! On se déplace en vélo, char à boeuf, ou taxi (bugy ou voiture). Ca donne un charme fou à ce petit bout de terre de l’Océan Indien! 

Vers 15h la pluie cesse et si l’éclaircit le permet, je visiterai l’île avant la tombée de la nuit, en accéléré en bugy. Premier arrêt : Grande Anse, superbe plage de sable blanc fin, eau turquoise émeraude et rochers granitiques, une merveille! Dangereuse pour nager. En photos et vidéos ci-dessus et ci-dessous.

 

Je poursuis mon tour de l’île

Partout l’eau est transparente,

même lorsque le temps oscille entre éclaircie et pluie (sur le photomontage ci-dessous). Après avoir visité une succession d’anses (que je ne vous énumérerai pas!), nous nous arrêtons Chez Jules, le petit bar-restaurant créole d’Anse Banane, idéalement situé face à la mer. Où je goûte un nougat créole à la banane et noix de coco, très parfumé mais beaucoup trop sucré pour moi.

Puis retour à mon bungalow à la décoration kitsch, mais super propre et très bien équipé (photo 2 sur le photomontage ci-dessous). En fait je devais dormir à La Diguoise, mais il y a eu confusion dans les jours. 

L’adresse gourmande

La Diguoise

J’ai la chance de dîner et de prendre le petit déjeuner à La Diguoise, une petite maison d’hôtes très prisée (photo 3 ci-dessus). Accueil très chaleureux dans une belle maison créole avec un magnifique jardin, où il fait bon buller! Une de ces adresses confidentielles que l’on conserve précieusement entre amis. 

Elodie est une propriétaire attentionnée et une cuisinière hors paire (vidéo ci-dessous). Sur le photo montage ci-dessus, le succulent dîner : photo 1, chips maison avec morceaux de noix de coco. Et photo 2, un assortiment de plats créoles avec des salades, du poissons et des beignets. Un régal! Photo 4, un petit déjeuner, beau comme une peinture… dans un cadre super relaxant (photos ci-dessous).

J’aime l’indolence de La Digue. Je reviendrai.

 

  

Le lendemain: départ pour Mahé via Praslin

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, La DiguoiseAir Seychelles

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Seychelles Tourism Board et Air Seychelles pour cette superbe expérience. Un grand merci aussi à Elodie et sa souriante équipe à La Diguoise, pour ce chaleureux accueil. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Suisse: week-end ski aux Grisons (J1)

Allegra (bonjour)!

Timing parfait

Vol pour Zurich avec la compagnie SWISS, suivi d’un train et d’un bus pour Lenzerheide, d’une ponctualité toute suisse et ça fait un bien fou! De Bruxelles centre à l’hôtel, il faut compter plus d’une demie-journée de transport.

Les paysages sont superbes, l’air vivifiant : les Alpes autrement (première photo du post). Bienvenue aux Grisons : un vrai dépaysement! Nous arrivons en début d’après-midi au très douillet Hotel Schweizerhof Lenzerheide, idéalement situé face à la station de bus, au centre du village.

Le soleil joue à cache-cache. Quel plaisir en découvrant ma vaste chambre! Comme toujours je n’ai pas dormi la veille de mon voyage et le lit a l’air tellement confortable… Décoration à la fois simple et soignée : un agréable cocon avec une vue XXL sur les sommets depuis mon balcon (photos ci-dessous)! 

  

Le Scalottas Terroir

  

Dîner gourmet

Au programme de cette première soirée : un dîner dégustation de 5 plats au Scalottas Terroir, à base de produits locaux de qualité. Le restaurant qui est à 5 minutes à pied, appartient aux propriétaires de l’hôtel. On oublie les hauts talons, ce sera des après ski pour aller au restaurant, LOL! Ma petite équipe était très amusée quand je suis descendue de ma chambre une première fois, en hauts talons!

Photo de gauche ci-dessus : notre table joliment dressée dans la salle du “Mountain Pine Parlour”. L’ambiance accueillante et cosy (merci à Simone, notre super serveuse!) et concept slow food. Le restaurant s’approvisionne chez des producteurs de la région, ayant le soucis d’une production en accord avec la nature et de développement durable.

Comme je ne mange pas de viande à l’exception du poulet, j’ai eu un menu légèrement différent. Nous dirons une adaptation (au poulet) des plats de la carte (photos ci-dessous) :

un tartar des Grisons (avec une brioche de pomme de terre), une soupe de pin des montagnes (composée de raviolis de pomme), un oeuf suisse (un oeuf poché avec de la pomme de terre, du chou, une gaufre et la mousse du fromage Andeerer Grantit) et du “boeuf” des hautes terres. Le dessert est tout aussi goûteux (sorbet et tarte). A suivre…

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Graubünden FerienFerienregion Lenzerheide, Aros TourismSWISSSwiss Travel System (STS)Switzerland TourismHotel Schweizerhof Lenzerheide & Scalottas Terroir 

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Graubünden Ferien, Ferienregion Lenzerhaide, Arosa Tourism, Switzerland Tourism, SWISS et Swiss Travel System (STS) pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.