Tag Archives: Hôtels Testés

Suisse, Les Grisons : de Davos au Valposchiavo

En route pour Davos

Premier arrêt à Chur

Après un court vol de Bruxelles à Zurich, je suis dans le train pour Davos, via Chur (ou Coire), la plus vielle ville de Suisse (plus de 5000 ans) et chef-lieu des Grisons. Mon deuxième voyage dans ce superbe canton suisse : la première fois, j’étais à Lenzerheide et à Arosa.

Je ne fais qu’un court arrêt de quelques heures à Chur. J’en profite pour découvrir la vielle ville. Il neige fort : je ne vais pas me plaindre, car il paraît que cette année la neige s’est faite attendre! Ma promenade bien qu’assez sommaire est prometteuse. Je pense qu’au printemps et en été, la vieille ville, avec ses petites rues médiévales et ses différents monuments, doit être très agréable à visiter. 

Bonjour Davos!

Une marche sportive dans la station de ski Schatzalp Strela

Bonjour Davos! Quelle luminosité! Quelle vue spectaculaire ce matin! Je suis arrivée la veille au soir à Davos, d’où j’ai pris un petit train (navette) pour monter à l’Hotel Schatzalp, l’ancien sanatorium rendu célèbre par Thomas Mann (l’auteur de “Mort à Venise”, adapté à l’écran par Visconti).

Départ de l’hôtel vers 10h45 pour une marche assez physique de 2 heures sur le parcours Wässerfall Rundgang. Nous nous enfonçons dans de la poudreuse fraîche, car l’étroit chemin n’a pas encore été damé. Cette nuit il est tombé beaucoup de neige!

Je suis euphorique. Déjeuner en terrasse avec vue sur les pistes de ski et un festival de tartes en dessert au Restaurant Strela Alp

Une après-midi au spa

Longue séance spa au très agréable Hard Rock Hotel Davos (photo de gauche ci-dessous), dont les chambres, la clientèle jeune et branchée et l’ambiance générale me correspondent plus. L’hôtel est situé dans Davos centre, aussi le soir, nous sommes restés en ville et avons dîné fusion thaï au très bon Monta Grill Restaurant de l”hôtel Grischa (photo de droite ci-dessous).  

L’ancien sanatorium

Si vous considérez qu’un hôtel, c’est avant tout, expérimenter des univers différents : alors, bienvenu à l’Hotel Schatzalp, idéalement situé au milieu de majestueuses montagnes recouvertes de sapins. Le panorama est superbe. La vue, la vue! Mais j’ai trouvé les installations vieillotes. L’hôtel était à l’origine un luxueux sanatorium, construit entre 1898 et 1900, de style Art Déco. Une grandeur passée.

De Davos vers Alp Grüm

Dans le train panoramique Bernina Express

Après deux nuits à Davos, je prends un premier train (de Rhaetian Railway) de Davos Platz à Filisur, puis le fameux Bernina Express aux vitres panoramiques de Filisur à Alp Grüm. Des paysages à couper le souffle! Glaciers, lac gelé, un océan de neige recouvre les sommets, sous un ciel bleu azur et un soleil de plomb. Je suis émerveillée. Je m’arrête au terminus : l’Albergo Ristorante Alp Grüm

Mon coup de coeur

L’Albergo Ristorante Alp Grüm

Autant dire que tout m’a plu dans cette ancienne station de train perchée à 2091m, reconvertie en un restaurant, terrasse et hôtel, à la déco très simple, mais moderne et confortable. Loin de tout, avec une vue à 360 degré sur  Val Poschiavo, les Alpes et le glacier Vadret da Palü.

Cet endroit est juste magique! Se perdre en contemplation… Ci-dessous, des photos depuis la fenêtre de ma chambre, à différents moments. D’un point de vue pratique, je vous recommande de faire la réservation de votre chambre longtemps à l’avance, car il y a peu de chambres.  

Raquettes sportives

Arrivés à l’Albergo Ristorante Alp Grüm en milieu de journée, nous prenons un apéritif en terrasse, puis déjeunons. L’après-midi, encadré par notre guide Romeo Lardi, nous partons faire des raquettes près du Lago Bianco.

J’ai fait plusieurs fois de la raquette, mais cette sortie est vraiment intense. Notre guide est increvable! Ca monte, ça descend, le ryhtme constant rapide. Je me concentre sur ma respiration et l’immensité blanche. Comme un sentiment de bonheur. 

Sur le chemin du retour

Albula

Ce matin, je reprends le train pour l’aéroport de Zurich. En quittant Alp Grüm, je fais une halte au pittoresque village d’Albula. En me promenant, je découvre de jolies façades et un vieux palace très bien rénové. 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

www.MySwitzerland.com, www.graubuenden.ch, www.churtourismus.ch, www.davos.ch, www.klosters.chwww.valposchiavo.ch, www.swiss.com, www.rhb.ch

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci aux offices du tourisme, My Switzerland et Gstaad pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Suisse: 7 activités en week-end à Gstaad

Article publié en avril 2019 et réactualisé en décembre 2019.

1. Raquettes & nature à Sparenmoos

Lorsqu’il neige beaucoup et que le brouillard tombe, je préfère de loin faire des raquettes, ou du ski de fond avec un moniteur expérimenté qui saura choisir le bon endroit. Nettement moins stressant comme reprise que de me retrouver en haut d’une piste sans visibilité! Ainsi je découvre avec plaisir le superbe plateau de Sparenmoos. Gros coup de coeur pour les sapins, un peu comme à Méribel! Un paysage de conte de fée.

2. Visiter le Mirage de Doug Aitken

L’expérience inédite

Dans les activités hors ski : j’ai beaucoup aimé la courte randonnée jusqu’au Mirage de l’artiste américain Doug Aitken. Une construction visionnaire, située entre Gstaad et Schönried. Superbe!  A l’exception du sol, tous les murs et parois, plafond et toit, intérieurs extérieurs sont des miroirs. Impressionnant et ludique! A voir et expérimenter absolument! L’installation restera jusqu’en Janvier 2021.

3. Prendre un verre sur les pistes

Enthousiasmant et agréable

Durant ce week-end à Gstaad, la météo est capricieuse : deux jours blancs (bien bien brumeux) et un jour de grand soleil (le jour de mon départ, lol!). Finalement avec un ami et notre sympathique monitrice, nous faisons une longue pause en au haut des pistes, en attendant une improbable éclaircie. Le temps s’obscurcit et nous redescendons en téléphérique. Mais heureux!

4. Dormir à 1450 mètres d’altitude

En pleine nature

Pour la première nuit : dépaysement garanti au Rinderberg Swiss Alpine Lodge. On prend le téléphérique pour accéder à ce petit hôtel très accueillant et cosy, situé près de la station intermédiaire du Rinderbergbahn. Depuis le petit balcon de ma chambre, j’ai vu une panoramique sur la montagne et les sapins. Le paysage est un peu magique. Photo ci-dessus : le spa à bordé de sapins. 

5. Flâner dans le centre de Gstaad

Loin de l’effervescence et des paillettes

Le Gstaad que je découvre hors saison, est un village tranquille et charmant. Les gens sont relaxes et le tempo général est calme. Parfait, lorsqu’on a besoin de se recharger, ou si vous êtes agoraphobe. Côté shopping : Hermès, Louis Vuitton, Dolce Gabbana… sont installés dans de beaux “châlets” en bois. Il y a pléthore de restaurants et certains cafés et bars sont très cool.

6. Se promener dans Saanen

Le village historique

Le centre de Saanen est très agréable, avec ses petites rues bordées de maisons en bois, dont la plupart ont été construites entre le XV siècle et XVIIIe siècle. Les boiseries (façades et portes) sont superbes. Et les peintures al fresco de l’église Saint Maurice remontent au XVe siècle. Il y a aussi de jolies boutiques, dont certaines proposent des produits d’artisanat local. 

7. L’hôtel design et hypster

Où il faut séjourner!

De tous les restaurants et hôtels que j’ai vus durant mon court séjour, c’est l’endroit que j’ai préféré! Je suis absolument enchantée de mes deux nuits au HUUS Hotel Gstaad. Le design, l’équipe et l’ambiance sont top. Ma chambre, les parties communes, le lounge avec la cheminée, le long bar, le restaurant (excellent!), la vue, la soirée au champagne, le petit déjeuner et la localisation : tout m’a plu!

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

www.MySwitzerland.com, www.gstaad.ch, www.visitvalais.ch, www.swiss.com, www.swisstravelsystem.com

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci aux offices du tourisme, My Switzerland et Gstaad pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.