Tag Archives: Découverte

Notre second roadtrip en Andalousie: Cadix

Superbe architecture

Promenade dans la vieille ville

Enfin à Cadix, sur la côte atlantique andalouse! Nous sommes partis vers 10h ce matin, des environs de Malaga. En chemin, nous nous sommes arrêtés à une superbe plage déserte de Tarifa. Puis en reprenant la route, à une autre belle plage dans une réserve naturelle perdue au milieu de nulle part. Bref, nous arrivons dans le centre historique de Cadix en milieu d’après-midi. Mieux vaut tard que jamais!

Gros coup de coeur : le bord de mer à des allures de La Havane! Les bâtiments anciens sont superbes. Le rythme est indolent dans la plus vieille cité d’Occident, fondée par les phéniciens il y a 3000 ans. Un décor de cinéma dans une lumière douce, sans touriste à cette époque de l’année. La vieille ville est petite, on en a vite fait le tour : je prends plaisir à me perdre dans ses ruelles et emprunter plusieurs fois le même itinéraire.

        

Castillo de San Sebastián

Tandis que nous cherchons un café avec vue sur l’Océan, nous trouvons par hasard une entrée menant à cette forteresse entourée d’eau (photo de gauche çi-dessous) : le Castillo de San Sebastián. Très agréable promenade, d’où l’on a un autre point de vue de Cadix (première photo de l’article). 

  

La terrasse

  

Très cool, à deux pas de la cathédrale de Cadix, face à l’océan : le rêve! Sur la gauche, lorsque vous êtes face à la Cathédrale (et dos à l’océan). Ambiance relaxe et chouette vue panoramique! D’excellentes olives vertes pour accompagner nos verres, je n’ai plus du tout envie de rentrer à Malaga, notre base pour ce second roadtrip en Andalousie.

Et si on restait à Cadix, mon chéri? “La belle de Cadix a des yeux de velours, Chi-ca! Chi-ca! Chic! Ay! Ay! Ay!” (par Luis MarianoSorry, je n’ai pas pu m’empêcher! Lol! On finit par un petit air vintage d’operette. A suivre…

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Autres articles : Destinations & Hotel Reviews

Capitol Hotel Tokyu à Tokyo

Chambre avec vue

Kumbawa Tokyo!

Nous arrivons d’Hiroshima via un détour sportif au château d’Himeji. Longue journée comprenant deux trajets en Shinkansen (train rapide), trois villes – trois humeurs et mille impressions! Nous sommes un “peu” fatiguées en arrivant à Tokyo ce soir. Nous voici enfin au Capitol Hotel Tokyu, idéalement situé dans Chiyoda-ku, avec une sortie de métro qui mène directement à l’hôtel.

Quelle magnifique vue depuis notre chambre : une Premier Corner Twin au 26ième étage! Nous nous endormirons les yeux rivés sur les deux baies vitrées. La chambre est très grande : 57,8 m², autant dire immense pour Tokyo. L’espace douche – baignoire offre aussi une superbe vue! Planant de prendre sa douche en survolant Tokyo. 

Décoration minimaliste comme j’aime et grand confort (avec un humidificateur d’air) : il est très difficile de quitter son lit (… la salle de bain et la chambre en général, lol). Même si je suis levée aux aurores, car au Pays du soleil levant, dès 5h (du matin) il fait grand jour. En voyage, j’aime me lever très tôt.

  

La piscine

Quelques longueurs

Ma deuxième piscine de 20 mètres de long dans les grattes-ciels de Tokyo. La première était au 47ième étage du Park Hyatt Tokyo. Celle-ci aussi bénéficie d’une belle vue sur Tokyo. Elle ouvre tôt, dès 6h30 du matin, ce qui permet de nager sereinement avant le petit déjeuner. 

La piscine est attenante au spa. Malheureusement nous n’avons pas eu le temps cette fois, de tester le spa Carju Rajah Tiado. Nous ne restons que deux nuits et Tokyo est immense! Promis, la beautista que je suis, vous fera bientôt un sujet spa et beauté au Japon. 

  

Le petit déjeuner

Le restaurant Origami

La salle du petit déjeuner s’ouvre sur le jardin de l’hôtel (photo ci-dessus). Ce qui apporte une note contemplative zen. On en oublierait l’effervescent Tokyo!

Le buffet est irrésistible avec des croissants aussi bons qu’en France! Les produits sont frais et variés, et le service agréable, d’ailleurs dans tout l’hôtel, les équipes sont efficaces, polies et souriantes. Photos ci-dessous : nos différents petits déjeuners.   

Dans le hall d’entrée

Ce matin, nous reprenons la route pour un week-end onsen à Hakone. En déposant nos valises à la réception (que nous récupérons au retour d’Hakone), nous entendons de la musique japonaise en live.

Quelle jolie surprise! Devant l’impressionnant bouquet du hall principal de l’hôtel, une élégante musicienne en kimono joue d’un instrument traditionnel. Superbe mixe avec l’architecture très moderne! A l’image de notre séjour au Capitol Hotel Tokyu, une expérience pleine de finesse. 

    

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Capitol Hotel Tokyu

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à Exclusif Voyages, à Ryokan Collection et au Capitol Hotel Tokyu pour cette superbe invitation. Comme toujours ce sont mes opinions.

Japon: Sasayuri-Ann Terrace Villas (J2)

La cérémonie du feu

Voici la suite de mon article : Japan Sasayuri-Ann Terrace Villas (Jour 1). Avant que vous en commenciez la lecture : si les vidéos mettent du temps à charger, ou si elles s’arrêtent en cours de lecture, actualiser la page. 

Ce matin tôt vers 7h30, nous assistons à la Cérémonie du feu dans le petit temple de la propriété du Sasayuri-Ann (nous sommes huit personnes, moines inclus). Notre hôte et propriétaire des villas, M. Matsubayashi est aussi un moine de la secte Shugendo, une des plus vieilles du Japon.

Sur un bâtonnet en bois, chacun de nous, la veille, a inscrit un voeux avec son nom, ou celui de la personne à qui est destiné le voeux. Ces bâtonnets alimenteront le feu au cours de la cérémonie. Le rite est scandé par le tambour, le chant et les incantations. C’est impressionnant.

Pendant : j’observe, j’absorbe les moindres détails sans comprendre. Aussi plus tard dans la journée, j’interroge M. Matsubayashi sur la Cérémonie du feu qui a lieu le 28 de chaque mois. Il répond que dans l'”esoteric Buddhism”, le feu est le symbole de Dieu.

 

 

Les 48 chutes d’Akame Shijyuhachitaki 

  

En fin de matinée,

Nous nous rendons aux 48 chutes d’Akame (Nabari), la région est le berceau des Ninjas qui comprenaient aussi des femmes. L’histoire raconte que dans la période féodale, un ninja agent secret s’entrainait aux chutes d’Atame.

Quel bonheur d’être à nouveau au contact de la nature (aménagée) : belle déclinaison de verts! Nous avons même spontanément fait du tree hunging (étreindre le tronc d’un arbre) tant le lieu est inspirant. Je sais, je sais… Mais croyez-le ou non, ceci ajouté à la contemplation et au bruit des chutes, nous a rechargé.

Certaines chutes sont aisément accessibles d’autres plus difficiles (s’équiper de chaussures de randonnée et prévoir plus d’une heure). Nous avons atteint la Nunobiki Fall (soit la huitième chute, photo de gauche ci-dessus) de 30 mètres de haut. C’est paraît-il une des plus belles. Chi va piano, va sano, va lontano, okay (lol)!

  

Le concert de flûte de bambou

De retour à la villa Ozunu que nous occupons, le musicien Toshimitsu Ishikawa nous fait découvrir le son et les accords particuliers à la flûte de bambou (portrait photo de droite ci-dessus). Une musique très poétique et très dépaysante qui apaise l’âme.

Je ne vous ai mis que de courts extraits, car les morceaux sont longs et je n’arrivai pas à les télécharger sur la page. Je pense réaliser un film sur le voyage avec des séquences plus complètes que je mettrai en ligne sur You Tube. 

 

 

Un dîner gastronomique 

  

Kaiseki

Avez-vous jamais rêvé qu’un chef étoilé Michelin fasse une démonstration de cuisine, à domicile rien que pour vous? Dans la suite de nos aventures au Sasayuri-Ann Terrace Villas, nous avons eu cette jolie surprise avec le chef Kouzi Nagata, propriétaire du Manso restaurant à Nara!

Instant magique avec un chef humble et généreux qui maîtrise l’art de la coupe (10 ans pour le fameux poisson au millier d’arrêtes) et de la beauté. Chaque plat est graphique et épuré. Les saveurs sont délicates, avec un jeu subtile sur les textures.

Le chef veut vous faire plaisir, tout en partageant son savoir. Collectionneur de lames anciennes, il m’a aussi montré et laissé toucher des sabres vieux de plusieurs siècles ayant appartenus à des samouraï.

 

 

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Sasayuri-Ann Terrace Villas

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages 

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA 

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à Exclusif Voyages, à Ryokan Collection, à Mr et Mme Matsubayashi et à leurs enfants, aux moinrs Shugrndo ainsi qu’à M. Toshimitsu Ishikawa et M. Kouzi Nagata, pour cette magnifique immersion dans un Japon traditionnel et hédoniste. Comme toujours ce sont mes opinions.