Tag Archives: Découverte

Seychelles, La Digue: nature et convivialité

Bienvenue à La Digue

Après une longue pluie

Arrivée épique au port de La Passe, en ferry de Praslin, en milieu de journée, sous des trombes d’eau. Du coup j’ai annulé la location du vélo. Et j’attends patiemment que la pluie cesse sur la véranda de mon bungalow. 

Sur l’île, on ne peut pas louer de voiture : ce qui est très bien vu sa superficie (9,81 km2)! On se déplace en vélo, char à boeuf, ou taxi (bugy ou voiture). Ca donne un charme fou à ce petit bout de terre de l’Océan Indien! 

Vers 15h la pluie cesse et si l’éclaircit le permet, je visiterai l’île avant la tombée de la nuit, en accéléré en bugy. Premier arrêt : Grande Anse, superbe plage de sable blanc fin, eau turquoise émeraude et rochers granitiques, une merveille! Dangereuse pour nager. En photos et vidéos ci-dessus et ci-dessous.

 

 

Je poursuis mon tour de l’île

Partout l’eau est transparente,

même lorsque le temps oscille entre éclaircie et pluie (sur le photomontage ci-dessous). Après avoir visité une succession d’anses (que je ne vous énumérerai pas!), nous nous arrêtons Chez Jules, le petit bar-restaurant créole d’Anse Banane, idéalement situé face à la mer. Où je goûte un nougat créole à la banane et noix de coco, très parfumé mais beaucoup trop sucré pour moi.

Puis retour à mon bungalow à la décoration kitsch, mais super propre et très bien équipé (photo 2 sur le photomontage ci-dessous). En fait je devais dormir à La Diguoise, mais il y a eu confusion dans les jours. 

L’adresse gourmande

La Diguoise

J’ai la chance de dîner et de prendre le petit déjeuner à La Diguoise, une petite maison d’hôtes très prisée (photo 3 ci-dessus). Accueil très chaleureux dans une belle maison créole avec un magnifique jardin, où il fait bon buller! Une de ces adresses confidentielles que l’on conserve précieusement entre amis. 

Elodie est une propriétaire attentionnée et une cuisinière hors paire (vidéo ci-dessous). Sur le photo montage ci-dessus, le succulent dîner : photo 1, chips maison avec morceaux de noix de coco. Et photo 2, un assortiment de plats créoles avec des salades, du poissons et des beignets. Un régal! Photo 4, un petit déjeuner, beau comme une peinture… dans un cadre super relaxant (photos ci-dessous).

J’aime l’indolence de La Digue. Je reviendrai.

 

  

Le lendemain: départ pour Mahé via Praslin

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, La DiguoiseAir Seychelles

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Seychelles Tourism Board et Air Seychelles pour cette superbe expérience. Un grand merci aussi à Elodie et sa souriante équipe à La Diguoise, pour ce chaleureux accueil. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Seychelles, Praslin: plages et coco de mer

L’arrivée à Mahé

Le départ pour Praslin

A peine sortie de l’avion d’Air Seychelles, je suis dans un taxi pour prendre le ferry Cat Coco Catamaran (kiffant comme nom!) qui va de Mahé à Praslin, la seconde plus grande île de l’archipel des Seychelles.

Il est un peu plus de 9h quand nous arrivons à l’embarcadère sous un soleil de plomb. Je reste à l’ombre, en attendant patiemment d’embarquer. Quelle lumière : ciel bleu roi et nuages blancs saturés! 11h30, j’arrive à Praslin, dans un paysage de carte postale aux eaux turquoise et bleu outremer (photo ci-dessus).

La traversée a duré une heure… de pure contemplation extatique de l’Océan indien (en climatisé)! Dans le taxi qui m’emmène au Coco de Mer hotel, je suis surprise par la luxuriante végétation et le relief escarpé et montagneux. Tout comme Mahé et la Digue, Praslin est une île granitique. 

Le charmant hôtel

En gagnant la réception du Coco de Mer Hôtel – Suites Black Parrot, impossible de ne pas être attirée par la vue sur l’océan et les verdoyants jardins de cette propriété de 200 hectares.

L’accueil est chaleureux et convivial. A l’image d’Ash Behari, l’un des propriétaires et directeur de l’hôtel (en vidéo ci-dessous) : tout le personnel est souriant et professionnel. On se sent tout de suite bien.

Et devinez d’où l’hôtel tient son nom? D’après une légende locale sur la Vallée de Mai : 

 

Les Suites Black Parrot se trouvent dans la partie plus exclusive de l’hôtel, sur une petite falaise avec une piscine offrant une vue panoramique sur l’océan et des plages. Ma suite, en photos ci-dessous.

Le tour de l’île

La Vallée de Mai

J’aime prendre la route (taxi ou location) pour visiter l’île à mon rythme (parfois exténuant pour les autres, LOL). Je suis trop avide de beaux paysages pour rester sur la plage de l’hôtel…

D’ailleurs ma bougeotte m’a permis de découvrir de superbes plages et anses! Attention aux courants dans l’eau (qui peuvent être dangereux), le mieux est de se renseigner avant de se baigner.

Un premier arrêt sous une pluie tropicale : la Vallée de Mai, forêt primitive comprenant six espèces de palmiers endémiques. J’ai rendez-vous avec le guide Shaun Larue, pour une visite détaillée. Il commence par m’expliquer la formation des îles granitiques des Seychelles (vidéo ci-dessous).

Oups j’allais oublier ; ) Dans la réserve naturelle de la Vallée de Mai, se développe sur les palmiers, la plus grosse graine du monde : l’iconique et endémique coco de mer (photo ci-dessus).

 

     

Je reprends la route

Anse Lazio

Eau cristalline

Il ne pleut plus lorsque j’arrive enfin à l’Anse Lazio, encensée comme une des plus belles plages du monde. C’est vrai, elle est superbe!

La qualité du sable très fin, l’eau cristalline aux reflets d’émeraude, turquoise et bleu profond, les blocs de rochers disséminés ça et là et les palmiers et végétation aux différentes tonalités de verts.

Malheureusement je n’ai pas le temps de me baigner, j’ai un ferry à prendre pour une autre île. A suivre…

 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, Coco de Mer HotelAir Seychelles

Un guide pour visiter la Vallée de Mai : Shaun Larue, shaunlarue22@gmail.com, tél. (+248) 2595110.

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Seychelles Tourism Board, à Air Seychelles et au Coco de Mer Hotel pour cette superbe invitation. Merci aussi à Ash Behari and Sean Larue. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Suisse, Les Grisons: ski et paysages (J3 et J4)

En route vers Arosa en ski

 

Une météo ultra changeante

Après une soirée à skier jusqu’à 23h, le réveil est “dynamique”! Retour avec mon moniteur sur les pistes de Lenzerheide en direction d’Arosa… si la météo le permet! Ce que j’aime en Suisse : le bus qui s’arrête au pied de remontées mécaniques dispersées en pleine nature! Tout est pensé pour le ski, la montagne est un véritable art de vivre!

Je commence la traversée des neiges, par la découverte du téléski à archet (T-bar tow) sur des kilomètres et des kilomètres! On le prend à deux  et on place une barre en forme de T sous les fesses, on ne s’assoie pas, mais les jambes sont légèrement fléchies et les ski doivent rester parallèles. Assez impressionnant, mais aussi très agréable! J’ai vraiment l’impression de profiter des splendides paysages à 100%!

A l’arrivée, nous tombons nez à nez avec cette petite “structure” (photo 1 ci-dessous), où un sympathique monsieur vérifie nos forfaits. Puis nous empruntons cette piste cernée de sapins géants (2) qui nous mène vers des pistes plus difficiles. Plus tard, nous sommes sensés prendre un téléphérique pour traverser le col qui permet de rejoindre Arosa.

Trop de vent, le téléphérique est momentanément fermé : nous attendons dans un restaurant d’altitude (3)… en vain. La météo s’aggrave et il faut redescendre au pied des pistes, où nous déjeunerons avec le reste de la bande! Problème, nous sommes au sommet des pistes pour skieurs confirmés (quand j’ai un niveau débutant!). Imaginez l’inclinaison et pire, je suis fatiguée! Enfin (!) nous arrivons au restaurant où ce sera juste une salade pour moi (4).

L’espoir : la météo s’améliore et nous remontons cette fois par les différents téléphériques afin d’être sûr de pouvoir traverser le col pour Arosa. Arrivés au sommet, le temps change à nouveau oscillant entre ciel bleu, nuages et vent violent (photos ci-dessous).

 

 

Arosa, nous voilà!

En fin d’après-midi, la montagne est magnifique.

Avec deux amis britanniques, j’ai pris le téléphérique pour arriver dans la station d’Arosa. Tandis que les trois autres ont décidé d’arriver en ski et snowboard. Une fois réunis, direction l’hôtel, où nos bagages (acheminés par taxi) nous attendent. Organisation impeccable et superbe vue de ma chambre (les deux dernières photos ci-dessous).

Sur le photo montage : 1, selfie dans les couloirs un peu kitsch du Sunstar Alpine Hotel, avant un dîner très animé où nous avons beaucoup ri! 2, le lendemain matin, sublime vue des Alpes depuis le Mont Weisshorn. 3, Peinture murale du Weisshorngipfelrestaurant. Et 4. Dans le train vers l’aéroport de Zurich.

Un Buure Z’Morga au Mont Weisshorn

Levés au aurores,

nous prenons le premier téléphérique vers 8h20 pour un délicieux Buure Z’Morga (pantagruélique “petit déjeuner de fermier”) au restaurant panoramique et déco minimaliste du Weisshorngipfelrestaurant à 2653 mètres d’altitude! Nous sommes les premiers clients. Le brunch est excellent avec des spécialités de la région (dont les fromages et les pains). La vue sur les Alpes au lever du jour est à couper le souffle (photos ci-dessus et ci-dessous)!

  

 

Retour vers Zurich en train

 

Départ d’Arosa sous la neige

Oui il neige, comme à chaque fois que je quitte une station de ski (ça devient un rituel, lol)! Après une halte rapide à l’hôtel pour nous changer et récupérer nos affaires. Vers 13h, nous prendrons le fameux petit train rouge d’Arosa à Chur. Puis le train de Chur vers l’aéroport de Zurich. L’humeur est contemplative, les paysages sont grandioses. Bye bye intimistes Grisons, je reviendrai!

 

 

 

 

Photos & Vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Graubünden FerienFerienregion Lenzerheide, Arosa TourismSWISSSwiss Travel System (STS)Switzerland TourismWeisshorngipfelrestaurant

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Graubünden Ferien, Ferienregion Lenzerhaide, Arosa Tourism, Switzerland Tourism, SWISS et Swiss Travel System (STS) pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.