Tag Archives: Carnet de Route

Notre second roadtrip en Andalousie: Cadix

Superbe architecture

Promenade dans la vieille ville

Enfin à Cadix, sur la côte atlantique andalouse! Nous sommes partis vers 10h ce matin, des environs de Malaga. En chemin, nous nous sommes arrêtés à une superbe plage déserte de Tarifa. Puis en reprenant la route, à une autre belle plage dans une réserve naturelle perdue au milieu de nulle part. Bref, nous arrivons dans le centre historique de Cadix en milieu d’après-midi. Mieux vaut tard que jamais!

Gros coup de coeur : le bord de mer à des allures de La Havane! Les bâtiments anciens sont superbes. Le rythme est indolent dans la plus vieille cité d’Occident, fondée par les phéniciens il y a 3000 ans. Un décor de cinéma dans une lumière douce, sans touriste à cette époque de l’année. La vieille ville est petite, on en a vite fait le tour : je prends plaisir à me perdre dans ses ruelles et emprunter plusieurs fois le même itinéraire.

        

Castillo de San Sebastián

Tandis que nous cherchons un café avec vue sur l’Océan, nous trouvons par hasard une entrée menant à cette forteresse entourée d’eau (photo de gauche çi-dessous) : le Castillo de San Sebastián. Très agréable promenade, d’où l’on a un autre point de vue de Cadix (première photo de l’article). 

  

La terrasse

  

Très cool, à deux pas de la cathédrale de Cadix, face à l’océan : le rêve! Sur la gauche, lorsque vous êtes face à la Cathédrale (et dos à l’océan). Ambiance relaxe et chouette vue panoramique! D’excellentes olives vertes pour accompagner nos verres, je n’ai plus du tout envie de rentrer à Malaga, notre base pour ce second roadtrip en Andalousie.

Et si on restait à Cadix, mon chéri? “La belle de Cadix a des yeux de velours, Chi-ca! Chi-ca! Chic! Ay! Ay! Ay!” (par Luis MarianoSorry, je n’ai pas pu m’empêcher! Lol! On finit par un petit air vintage d’operette. A suivre…

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Autres articles : Destinations & Hotel Reviews

Notre Second Roadtrip en Andalousie: Marbella

  

Une fin de journée à Marbella

  

Olá Marbella!

Après un premier roadtrip en Andalousie il y a quelques semaine à peine, nous avons réitérer! Le parcours est différent : entre mer et montagne. Nous arrivons de Mijas vers 16h, un très joli (et très touristique) village dans les montagnes. Olá Marbella! Ô première surprise : la ville est beaucoup plus grande que ce que j’imaginais.

Nous nous garons du côté de la Playa del Faro, où nous commençons notre découverte de Marbella. La longue promenade s’étend le long d’une immense plage (première photo de l’article). Beaucoup d’immeubles (très années 70 et 80), quelques cafés, des restaurants. L’ensemble reste agréable en dépit d’un manque d’harmonie architecturale.

Comme la nuit tombe vite, nous préférons nous diriger vers la vieille ville, très charmante avec ses petites rues, enclaves et places, ses mandariniers et vielles pierres. Seconde surprise, partout les gens sont cordiaux. J’aime marcher sans but précis. Au hasard d’une rue, nous prenons un verre dans un petit hôtel d’inspiration Belle époque. 

    

Un court saut à Puerto Banús

Juste avant Marbella (ville),

nous avons fait un court arrêt à Puerto Banús, le port de plaisance de Marbella. Autant être honnête, je n’ai pas été bluffée.Certains immeubles abritant des boutiques de luxe et restaurants sont vétustes et mériteraient un ravalement.

Certes il a des yachts, oui… Mais j’en ai vu de plus impressionnants dans le petit et pittoresque port de Bonifaccio (Corse). Mon conseil, allez directement à Marbella, beaucoup plus chouette!

     

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Autres articles : Destinations & Hotel Reviews

Japon: The Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara

Vue directe sur le Mont Fuji

Notre seconde halte à Hakone

Nous arrivons au très exclusif Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara, dans les environs d’Hakone, en milieu de journée, après mille et un péripéties sur la route (nous nous sommes perdues plusieurs fois! lol). D’architecture très moderne, ce petit établissement de 11 chambres, est un véritable musée d’art dans la nature.

Dans une décoration léchée avec beaucoup d’éléments venus d’Italie, je découvre avec plaisir et stupeur des peintures et sérigraphies numérotées de maîtres japonais et occidentaux (Kataoka Tamako, Chagal, Buffet, Miro… ). Le propriétaire des Hiramatsu Hotels & Resorts, fin collectionneur d’art, a voulu que cet hôtel soit dédié à la gastronomie et au farniente.

Ici pas de longue liste d’activités : notre onsen privatif avec une eau venant soit de la source d’Ubako, soit de celle d’Owakudani (ayant toutes les deux des effets bénéfique pour la peau) se trouve au centre de notre large salle de bain/terrasse donnant sur Fuji San (le mont Fuji). Tôt le matin, la vue est saisissante (photo ci-dessus prise de notre chambre). Comme un sentiment d’euphorie flotte dans l’air…

  

“Tout n’est qu’ordre et beauté”

L’élégante chambre aux dimensions d’une suite est un havre de “luxe, calme et volupté” (Beaudelaire). Pour une meilleure insonorisation, devant chaque chambre, un couloir privatif en verre et de la moquette isolent du bruit (7ième photo ci-dessous).

Et si comme nous, vous êtes fans de beauté et d’espace, cette salle de bain est un rêve! Je ne quitte plus mon onsen, les yeux rivés sur la cîme des arbres, Fuji San et l’horizon (photo ci-dessus).

J’ai aussi beaucoup aimé les panneaux coulissants qui permettent de moduler l’espace et de cacher des éléments comme la télé. Le large et design canapé en cuir est un monstre de confort. Je ne parle même pas de la literie, tout, le moindre détail est parfait! 

     

Le restaurant gastronomique

  

Le dîner

Sur les deux photos ci-dessus : le vue depuis notre chambre, sur le jardin éclairé à la tombée de la nuit et en arrière-plan, la silhouette de Fuji San. Ci-dessous : le plan d’eau vu depuis la salle principale du restaurant. La cuisine du Chef Kenjiro Yoshikoshi est aussi captivante à voir qu’à déguster. 

Au dîner, se succèdent des tableaux dans l’assiette : le plaisir de la vue associé à celui du palais, par une enthousiasmante expérience des saveurs et textures, couleurs et formes. Rarement, j’ai vu d’aussi beaux et bons plats.  Par exemple : sur la seconde et troisième photo photo ci-dessous, les “Spaghetti puttanesca with marinated abalone“. En fait, le chef, spécialisé dans la cuisine italienne, vous recommande de mélanger les spaghetti avec la sauce blanche fouettée. C’est divin, inédit, top!

Je pourrai vous énumérer la longue liste de plats servis, avec mon maigre vocabulaire culinaire (je ne suis pas un critique gastronomique). Mais j’ajouterai juste que la cuisine du chef Kenjiro Yoshikoshi est de l’art. Elle est hédoniste, généreuse et gaie.

Tout comme le chef, elle excelle sans prétention. J’ai envie d’ajouter : tout comme toutes les personnes qui travaillent dans cet hôtel. Le service est incroyable et très chaleureux. Domo arigato gosaimasu (dernière photo : l’équipe)!

    

Le petit déjeuner

  

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

The Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à Exclusif Voyages, à Ryokan Collection et à toute l’équipe du Hiramatsu Hotels & Resorts Sengokuhara, pour cette superbe et chaleureuse invitation. Comme toujours ce sont mes opinions.