Tag Archives: Art Contemporain

Suisse: 7 activités en week-end à Gstaad

Article publié en avril 2019 et réactualisé en décembre 2019.

1. Raquettes & nature à Sparenmoos

Lorsqu’il neige beaucoup et que le brouillard tombe, je préfère de loin faire des raquettes, ou du ski de fond avec un moniteur expérimenté qui saura choisir le bon endroit. Nettement moins stressant comme reprise que de me retrouver en haut d’une piste sans visibilité! Ainsi je découvre avec plaisir le superbe plateau de Sparenmoos. Gros coup de coeur pour les sapins, un peu comme à Méribel! Un paysage de conte de fée.

2. Visiter le Mirage de Doug Aitken

L’expérience inédite

Dans les activités hors ski : j’ai beaucoup aimé la courte randonnée jusqu’au Mirage de l’artiste américain Doug Aitken. Une construction visionnaire, située entre Gstaad et Schönried. Superbe!  A l’exception du sol, tous les murs et parois, plafond et toit, intérieurs extérieurs sont des miroirs. Impressionnant et ludique! A voir et expérimenter absolument! L’installation restera jusqu’en Janvier 2021.

3. Prendre un verre sur les pistes

Enthousiasmant et agréable

Durant ce week-end à Gstaad, la météo est capricieuse : deux jours blancs (bien bien brumeux) et un jour de grand soleil (le jour de mon départ, lol!). Finalement avec un ami et notre sympathique monitrice, nous faisons une longue pause en au haut des pistes, en attendant une improbable éclaircie. Le temps s’obscurcit et nous redescendons en téléphérique. Mais heureux!

4. Dormir à 1450 mètres d’altitude

En pleine nature

Pour la première nuit : dépaysement garanti au Rinderberg Swiss Alpine Lodge. On prend le téléphérique pour accéder à ce petit hôtel très accueillant et cosy, situé près de la station intermédiaire du Rinderbergbahn. Depuis le petit balcon de ma chambre, j’ai vu une panoramique sur la montagne et les sapins. Le paysage est un peu magique. Photo ci-dessus : le spa à bordé de sapins. 

5. Flâner dans le centre de Gstaad

Loin de l’effervescence et des paillettes

Le Gstaad que je découvre hors saison, est un village tranquille et charmant. Les gens sont relaxes et le tempo général est calme. Parfait, lorsqu’on a besoin de se recharger, ou si vous êtes agoraphobe. Côté shopping : Hermès, Louis Vuitton, Dolce Gabbana… sont installés dans de beaux “châlets” en bois. Il y a pléthore de restaurants et certains cafés et bars sont très cool.

6. Se promener dans Saanen

Le village historique

Le centre de Saanen est très agréable, avec ses petites rues bordées de maisons en bois, dont la plupart ont été construites entre le XV siècle et XVIIIe siècle. Les boiseries (façades et portes) sont superbes. Et les peintures al fresco de l’église Saint Maurice remontent au XVe siècle. Il y a aussi de jolies boutiques, dont certaines proposent des produits d’artisanat local. 

7. L’hôtel design et hypster

Où il faut séjourner!

De tous les restaurants et hôtels que j’ai vus durant mon court séjour, c’est l’endroit que j’ai préféré! Je suis absolument enchantée de mes deux nuits au HUUS Hotel Gstaad. Le design, l’équipe et l’ambiance sont top. Ma chambre, les parties communes, le lounge avec la cheminée, le long bar, le restaurant (excellent!), la vue, la soirée au champagne, le petit déjeuner et la localisation : tout m’a plu!

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

www.MySwitzerland.com, www.gstaad.ch, www.visitvalais.ch, www.swiss.com, www.swisstravelsystem.com

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci aux offices du tourisme, My Switzerland et Gstaad pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Week-end arty à Düsseldorf

  

Jour 1 : galerie & street art tour

Après Berlin, Cologne et la Forêt Noire : je suis en route pour Düsseldorf! Comme toujours, je ne suis pas très réveillée et j’ai oublié de télécharger l’appli b-europe pour vérifier l’horaire en temps réel de mon train. Je retrouve ma petite bande dans le Thalys Bruxelles-Düsseldorf! 2h15 de fous rires entres potes (oui, ça nous arrive… surtout quand je suis crevée, lol!)  et nous voici à destination, fins prêts à découvrir la ville. 

Je vous recommande dès votre arrivée d’acheter la DüsseldorfCard pour bénéficier des transports en commun gratuits et de réductions dans les musées et une foule d’attractions. 

Après un déjeuner tardif, nous avons rendez-vous avec Klaus Rosskothen, le propriétaire de la galerie Pretty Portal qui expose des artistes issus du Street art. Photos ci-dessus : à gauche, une peinture de l’artiste irlandais FinDAC et à droite, une peinture de Kurnachzehn. Guidés par Klaus, nous découvrons d’autres oeuvres de Street art dans le quartier où se trouve sa galerie. Fin du tour vers 16h30-17h. Superbe aperçu d’un Düsseldorf moins touristique! 

Niveau température : c’est polaire! Bruxelles, ça n’est pas non plus les Caraïbes, mais gros choc thermique pour toute l’équipe, lol! Je file à l’hôtel pour me réchauffer (je rêve d’une bonne douche chaude) et me préparer pour le dîner, nous avons rendez-vous à 18h30.  

  

Dusseldorf la nuit 

Dinner au Küzert

La nuit tout est plus beau, à commencer par cette immense roue (photo ci-dessus). L’équipe à nouveau rassemblée, je découvre l’ambiance très animée et bonne enfant des rues bondées d’Altstadt, la vieille ville. Au Kurze Straße 18-20, se trouve la Brauerei Kürzer ; une brasserie traditionnelle du Rhin, où nous dînons ce soir.

A l’extérieur, les gens boivent debout des verres de bière. Idem à l’intérieur, où nous nous attablons pour manger (photos ci-dessous). J’aime le cadre contemporain, le mélange de générations et de genres, le tout agrémenté de serveurs hipsters et d’une bande son pour clubbers aguerris (à l’ouïe fine et exigeante, lol!).

Nous avons eu du mal à décoller, tant c’était cool. Côté dégustation… de la bière produite par cette brasserie? Heu comment vous dire, je ne bois pas de bière, oups! Mais très bons rouleaux de poulet. 

  

Retour à l’hôtel

Après une longue promenade nocturne, nous sommes finalement rentrés à l’Hotel Friends Dusseldorf, dont la décoration bohème (Instagram) des espaces communs est très réussie (photo de gauche ci-dessus et photos du montage ci-dessous). On se croirait dans un décor de Portlandia…

Les + : L’hôtel photogénique, où prendre un verre, avec des live, des soirées et DJ. Sa proximité avec la gare centrale de Dusseldorf : 5 à 10 minutes à pieds, une station en tram. Très bon petit déjeuner varié. On s’y sent bien. 

Les – :  le quartier n’est pas rassurant la nuit.

Jour 2: Archi & art contemporain

Autre jour, autre météo

Nous nous rendons en métro, au Kö-Bogen, un complexe d’immeubles commerciaux conçu par l’architecte Daniel Libeskind, face au parc Hofgarten. Superbe mix de modernité, patrimoine et nature! J’aurai aimé avoir plus de temps pour découvrir les détails des façades et me promener dans le parc!

Et aussi visiter les Gerhy buildings… Nous continuons à pieds vers Altstadtla vielle ville. 

  

Un petit musée

Un concept

Tandis que le petit groupe marche en direction de la Rheinturm, je m’arrête en chemin pour visiter un petit musée d’art contemporain, ouvert en 2007. J’ai bien aimé l’architecture et les espaces d’expositions du KIT – Kunst im Tunnel.

Photo ci-dessus avec au premier plan une composition de Rosa Sarholz et photo ci-dessous : plus on avance vers le mur noir du fond, plus le sol tend à rejoindre le plafond. Si on veut continuer d’avancer vers l’oeuvre du fond de Marcel Stahn, il faut se baisser de plus en plus. Je me suis arrêtée lorsque ma tête a touché le plafond. 

Sur le photo montage ci-dessus : photos à gauche, la salle principale d’exposition. Photo à droite (haut) : un écran plat – table, où des mains s’échangent des photos et feuillettent des magasines. Une oeuvre de Fabian Ruzicka. Photo de droite (bas) : la salle de visionnage.

Puis nous allons prendre un long brunch tardif, bien au chaud dans le bar à tapas, aux couleurs du Mexique, Frida. Ambiance et déco très chouettes et taille des salades impressionnante! 

Bon week-end à tous!

  

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Pour réserver le train : le site b-europe , ou l’appli b-europe 

Düsseldorf Tourist Board

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci à b-europe & au Düsseldorf Tourist Board pour cette agréable invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Expos: Bruxelles-Sintra-Lisbonne

Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-2-Photo ©Mademoiselle Le KBruxelles, Belgique

Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-1-Photo ©Mademoiselle Le K

“Remember Memory” de Dennis Meyers

Ce printemps-été, j’ai retenu deux expos et une foire d’art contemporain qui m’ont vraiment plu, entre Bruxelles, Lisbonne et Sintra.

Tout début de l’été, j’ai découvert l’exposition monumentale “Remember Souvenir” de Denis Meyers au bâtiment Solvay, immeuble d’anciens bureaux laissé à l’abandon (ci-dessus : un selfie avec l’artiste). Déclinaison de verbes à l’infinitif qui recouvrent les murs dans un dédale de pièces, couloirs et caves de 25000 m².

Dans les deux courtes vidéos ci-dessous, Denis Meyers résume l’aventure un peu folle de cette exposition monumentale : 

 

 

Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-3-Photo ©Mademoiselle Le KBrussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-4-Photo ©Mademoiselle Le K Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-8-Photo ©Mademoiselle Le K

 

Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-5-Photo ©Mademoiselle Le K Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-6-Photo ©Mademoiselle Le K Brussels-Belgium-Exhibition-Denis-Meyers-Remember-Souvenir-7-Photo ©Mademoiselle Le K

Sintra, Portugal

Portugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Parque-do-Palacio-da-Pena-Antonio-Bokel-Cura-1-Photo ©Mademoiselle Le K

“Point of View”

Portugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Parque-do-Palacio-da-Pena-Antonio-Bokel-Cura-2-Photo ©Mademoiselle Le K

Lors d’un week-end à Cascais,

j’en ai profité pour visiter L’exposition d’art contemporain à ne pas manquer, Point of View(jusqu’en Mai 2017). Les oeuvres de 10 artistes internationaux sont disséminées dans le superbe Parque do Palácio da Pena à Sintra (site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO).

Une autre exposition monumentale et sportive, car le parc est immense : on monte et on descend non stop. Prevoyez du temps, pour éviter de courrir comme je l’ai fait! En photos ci-dessus : l’installation “Cura / Cure” d’Antonio Bokel. 

Photos ci-dessous : 1, l’oeuvre en bois d’acacia et sans titre de Bosco Sodi. 2 & 3, j’aime beaucoup ce “tableau” de Nils Udo, “Clareira / Clearing” (composée d’herbe et de granit), sensé rappeler le jardin d’éden. 4, Nespoon, The Big Picture. D’ailleurs en levant la tête, on peut voir la magnifique Palácio da Pena. 

Portugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Parque-do-Palacio-da-Pena-Bosco-Sodi-1-Photo ©Mademoiselle Le K Portugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Parque-do-Palacio-da-Pena-Nils-Udo-Clareira-2-Photo ©Mademoiselle Le KPortugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Parque-do-Palacio-da-Pena-Nils-Udo-Clareira-1-Photo ©Mademoiselle Le KPortugal-Sintra-Point-of-View-Exhibition-Nespoon-The-Big-Picture-1-Photo ©Mademoiselle Le KPortugal-Sintra-Parque-do-Palacio-da-Pena-Photo ©Mademoiselle Le K

Lisbonne, Portugal

Portugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-2A-Photo ©Mademoiselle Le K

ARCOlisboa

Portugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-Galeria-Luisa-Strina-Nicolas-Paris-Sala-de-aula-para-o-erro-quadrado-Photo ©Mademoiselle Le K Portugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-Vera-Cortes-Art-Agency-Nuno-da-Luz-Bullroorers-Photo ©Mademoiselle Le K

Lisbonne a désormais sa foire d’art contemporain

De taille humaine, j’ai pu prendre le temps de tout voir… perchée sur dix centimètres de talon (LOL, les ampoules!). Vous ne m’avez jamais vu dans une expo ou un musée : ça dure des heures! Surtout lorsque je suis enthousiasmée par ce que je découvre.

Alors voici mes coups de coeur de cette première édition d’ARCOLisboa qui comprenait 45 galleries portugaises et internationales. Photos ci-dessus : 1, la foire a eu lieu dans la Cordoaria Nacional (un monument classé situé face au Tage). 2, le vélo carré de Nicolas Paris, Sala de auta para o erro (quadrado), 2015, Galeria Luisa Strina. 3, les skate boards de Nuno da Luz, Bullroarers, 2015, Vera Cortês Art Agency.

Photos ci-dessous : 1, Rita McBride, Previous Owner, 2008, Galeria Pedro Oliveira. 2, Domingos Rego, sans titre 2016, Galeria João Esteves de Oliveira. 3. Les espaces d’expositions. 4, Philippe Decrauzat : Flag (WV), 2015 (à droite) et sans titre, 2014 (à gauche), Parra & Romero. 

Portugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-Galeria-Pedro-Oliveira-Rita-McBride-Previous-Owner-Photo ©Mademoiselle Le KPortugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-Joao-Esteves-de-Oliveira-Galeria-Arte-Moderna-e Contemporanea-Domingos-Rego-Photo ©Mademoiselle Le K Portugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-1A-Photo ©Mademoiselle Le KPortugal-Lisbon-ARCOlisboa-1rst-International-Contemporary-Art-Fair-Parra-e-Romero-Philippe-Decrauzat-Photo ©Mademoiselle Le K

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Denis Meyers, Point of View, ARCOlisboa

Autres articles : HOTEL REVIEWS & DESTINATIONS

Un grand merci à Patricia, ma guide de l’exposition Point of View que je vous recommande!