Tag Archives: Activités Testées

Suisse: 7 activités en week-end à Gstaad

1. Raquettes & nature à Sparenmoos

Lorsqu’il neige beaucoup et que le brouillard tombe, je préfère de loin faire des raquettes, ou du ski de fond avec un moniteur expérimenté qui saura choisir le bon endroit. Nettement moins stressant comme reprise que de me retrouver en haut d’une piste sans visibilité! Ainsi je découvre avec plaisir le superbe plateau de Sparenmoos. Gros coup de coeur pour les sapins, un peu comme à Méribel! Un paysage de conte de fée.

2. Visiter le Mirage de Doug Aitken

L’expérience inédite

Dans les activités hors ski : j’ai beaucoup aimé la courte randonnée jusqu’au Mirage de l’artiste américain Doug Aitken. Une construction visionnaire, située entre Gstaad et Schönried. Superbe!  A l’exception du sol, tous les murs et parois, plafond et toit, intérieurs extérieurs sont des miroirs. Impressionnant et ludique! A voir et expérimenter absolument! L’installation restera jusqu’en Janvier 2021.

3. Prendre un verre sur les pistes

Enthousiasmant et agréable

Durant ce week-end à Gstaad, la météo est capricieuse : deux jours blancs (bien bien brumeux) et un jour de grand soleil (le jour de mon départ, lol!). Finalement avec un ami et notre sympathique monitrice, nous faisons une longue pause en au haut des pistes, en attendant une improbable éclaircie. Le temps s’obscurcit et nous redescendons en téléphérique. Mais heureux!

4. Dormir à 1450 mètres d’altitude

En pleine nature

Pour la première nuit : dépaysement garanti au Rinderberg Swiss Alpine Lodge. On prend le téléphérique pour accéder à ce petit hôtel très accueillant et cosy, situé près de la station intermédiaire du Rinderbergbahn. Depuis le petit balcon de ma chambre, j’ai vu une panoramique sur la montagne et les sapins. Le paysage est un peu magique. Photo ci-dessus : le spa à bordé de sapins. 

5. Flâner dans le centre de Gstaad

Loin de l’effervescence et des paillettes

Le Gstaad que je découvre hors saison, est un village tranquille et charmant. Les gens sont relaxes et le tempo général est calme. Parfait, lorsqu’on a besoin de se recharger, ou si vous êtes agoraphobe. Côté shopping : Hermès, Louis Vuitton, Dolce Gabbana… sont installés dans de beaux “châlets” en bois. Il y a pléthore de restaurants et certains cafés et bars sont très cool.

6. Se promener dans Saanen

Le village historique

Le centre de Saanen est très agréable, avec ses petites rues bordées de maisons en bois, dont la plupart ont été construites entre le XV siècle et XVIIIe siècle. Les boiseries (façades et portes) sont superbes. Et les peintures al fresco de l’église Saint Maurice remontent au XVe siècle. Il y a aussi de jolies boutiques, dont certaines proposent des produits d’artisanat local. 

7. L’hôtel design et hypster

Où il faut séjourner!

De tous les restaurants et hôtels que j’ai vus durant mon court séjour, c’est l’endroit que j’ai préféré! Je suis absolument enchantée de mes deux nuits au HUUS Hotel Gstaad. Le design, l’équipe et l’ambiance sont top. Ma chambre, les parties communes, le lounge avec la cheminée, le long bar, le restaurant (excellent!), la vue, la soirée au champagne, le petit déjeuner et la localisation : tout m’a plu!

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

www.MySwitzerland.com, www.gstaad.ch, www.visitvalais.ch, www.swiss.com, www.swisstravelsystem.com

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci aux offices du tourisme, My Switzerland et Gstaad pour cette superbe invitation. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Egypte : 7 activités à faire à El Gouna

1. Plonger en Mer Rouge

Comme tous les amoureux de la plongée bouteille, je ne pouvais pas faire l’impasse sur une plongée en Mer Rouge!

Lors de mon court séjour à El Gouna, j’ai fait une belle plongée, organisée par le club de plongée Colona. Je n’ai pas plongé profond, dans les 20 mètres, mais avec une bonne visibilité. Parfait comme refresher, après plus d’un an sans plonger! Toute l’équipe est très professionnelle.

Partis tôt le matin en bateau, nous sommes rentrés en milieu d’après-midi. Après ma première (et malheureusement unique) plongée, j’ai eu un sérieux mal de mer, car il y a avait beaucoup de vagues. Mais le paysage et la couleur de l’eau étaient juste superbes.

2. Découvrir El Gouna à vélo

Quoi de mieux qu’un tour en vélo?

Créée il y a 25 ans, au nord d’Hurgada, cette petite ville balnéaire, face à la Mer Rouge, est parcourue d’inombrables lagunes. On se promène à vélo dans un dégradé de bleus et turquoises. Un pur bonheur pour les yeux!

Il y a beaucoup de vent et de passerelles. Aussi souvent, on roule sur des ponts en bois, tout en découvrant des points de vue difficilement accessibles autrement. C’est un réel plaisir! A faire plutôt tôt le matin ou en fin de journée, pour éviter un soleil fort.

3. Rouler dans le désert en quad

El Gouna se trouve aux portes du désert.

Donc nous avons testé deux types d’activité pour visiter “le désert” : le safari  jeep et le quad. Les deux ont des points forts. Mais, j’ai préféré le quad, car plus actif et spectaculaire.

On a vraiment l’impression d’entrer dans le décor, où la poussière est maître. On roule assez vite, avec un premier arrêt dans le campement d’une famille de bédouins.

Tout au long de la route (non tracée), il y aura quelques petits arrêts pour “explorer” des curiosités géologiques, comme des grottes (photos ci-dessus). Point culminant de l’excursion, le coucher de soleil face au Dry Canyon, un paysage sorti d’un western!

5. Se relaxer dans un beach club

Oui, paresser au soleil!

Nous n’avons pas cherché loin, idéalement situé face à notre hôtel, le Three Corners Ocean View : nous avons déjeuné (photo ci-dessous) et passé l’après-midi au sympathique Moods Restaurant & Beach Club.

La vue est superbe et l’ambiance jeune et cool. Je me suis endormie en scrutant l’horizon et la mer, sur fond de musique lounge! Comme partout dans El Gouna, il y a beaucoup de vent (qui peut être froid).

6. Safari jeep dans le désert

Ah, le désert!

Cette fois en jeep! Belle excursion (avec arrêt dans le même campement d’une famille de bédouins) que lorsque nous étions en quad. Même point de vue pour le coucher de soleil sur le Dry Canyon.

Seul le rythme change (des arrêts plus longs). Aussi je recommanderai la jeep si vous n’aimez pas le quad, ou partez avec vos parents (et qu’ils ne conduisent pas de quad, lol!).

7. Dîner dans la marina

El Gouna by night

Les deux hôtels où nous sommes restés, sont très confortables. Nous avons eu la flemme d’aller dîner dehors. Aussi je ne vous ferai pas une revue des restaurants dans la marina d’El Gouna.

Nous n’avons dîné que dans un restaurant (d’aileurs très bon). Et en nous promenons le long des pontons encombrés de yachts, j’ai vu plusieurs restaurants avec de belles terrasses. L’ambiance est très agréable.

J’ai aussi repéré quelques boutiques, comme Malaika qui propose du linge de maison (avec du coton égyptien? Photos ci-dessous).

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Sunweb.com, diving : www.colona.com, quad & jeep safari :  wwwalexsafarielgouna.com, Moods Restaurant & Beach Club

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci à Sunweb pour cette superbe invitation. Merci aussi à Colona, Alex Safari et Moods. Comme toujours ce sont mes opinions.

Cap Vert: que faire à Boa Vista

Une journée en Jeep

A la découverte de l’île

Ce matin, Frank et Andrea Hennick, nos guides et propriétaires de l’agence Boa Vista Tours, passent nous récupérer à notre hôtel, pour participer à l’excursion d’une journée sur l’île de Boa Vista. Nous sommes un petit groupe d’une dizaine de personnes réparties dans deux confortables jeeps. Comme le couple est allemand, le tour est en langue allemande. Mais comme mon ami et moi, nous ne parlons pas l’allemand, Andrea nous traduira l’essentiel en anglais.

Très vite, nous empruntons la Route 66, pavée par les femmes de Boa Vista, d’après ce que j’ai compris. Nous traversons l’intérieur de l’île, le paysage est aride et désert, l’atmosphère presque irréelle. Nous nous arrêterons dans un petit village Bofareira. Loin du tourisme de masse, nos guides ont tissés des liens d’amitié forts avec les villageois. On sent un respect mutuel, ça sonne vrai et simple. Et aussi “cliché”, dans une époque de grand cynisme. Nous visitons la nouvelle petite école, un projet auquel Frank participe. Certains d’entre nous, ont apportés des vêtements et des fournitures scolaires pour les jeunes élèves. Puis nous reprenons la route calmement vers le littoral. 

On s’approche de zones plus touristiques, mais toujours en évitant la foule. Nous déjeunons sur une plage idyllique, dans l’agréable Pérola d’Chaves, un beach bar servant des spécialités locales, tenu par une capverdienne qui a vécu en Allemagne. Charmant et tranquille : le genre d’endroit qu’on ne veut plus quitter. Dans l’après-midi, nous gagnons le sud avec les immenses plages Santa Mónica et Varandinha. Décors incroyables, le vent est fort! Au retour, conduite sur les dunes de Morro d’Areia (en retrait des plages). Les plus téméraires expérimentent un zest de sandboarding (surf sur sable) Bref, grâce à Frank et Andrea qui ont un profond attachement pour Boa Vista et ses habitants, nous avons passé une journée riche en découvertes et émotions. Merci! Pas besoin de parler l’allemand pour participer à cette superbe excursion!

Un tour en Quad

La Côte Sud de Boa Vista

Ma deuxième fois en quad, un grand moment! Lololol! Cette fois, l’activité  organisée par TUI, s’étend sur une après-midi (4 heures), dans un décor à couper le souffle!

Lorsque nous arrivons au centre de location des quads, nous nous équipons. Premier conseil, prenez un sac en plastique (pas percé) pour mettre vos effets personnels, pour que le sable ne les salissent pas. Deuxième conseil, prenez aussi un pull qui a vécu ou un vieux sweetshirt (on a vite froid avec le vent lorsqu’on roule, surtout en fin de journée). Et conseils de base, si vous ne voulez pas brûler sous le soleil ardent : une fine chemise manche longue sur un débardeur (quand on s’arrête il fait chaud), un pantalon confortable avec de légères baskets (et chaussettes, le sable est super irritant) et lunettes de soleil. Bref une bonne dose de bon sens, pas très glamour!

Nous sommes répartis en deux grands groupes linguistiques : francophone et anglophone. Nous ferons tous le même parcours, un groupe partira avant l’autre et nous nous croiserons à certaines haltes. L’activité est très bien encadrée et sécurisée, plusieurs instructeurs, avec un quad dédié à l’urgence qui circule en retrait pour vérifier qu’aucun d’entre nous n’a de problème. Direction le Sud de l’île, les paysages sont superbes, très rocailleux par endroit : on sillonne sur une piste cernée de collines ocres. Puis nous nous arrêtons dans un village pour acheter de l’eau. Nous continuons vers le littoral, où nous garons les quads en retrait de la plage. Impression d’infini, tellement le décor est présent. Quand on rentre, le jour se couche nonchalamment. Je suis pleine de sable, mais quelle belle expérience! Sportive.

Visite de Sal Rei

Au bout d’une longue plage

Sal Rei est la ville principale de l’île de Boa Vista. La ville est petite (9000 habitants environ d’après le guide Le Petit Futé) et très tranquille. Aussi très vite nous décidons de rentrer à notre hôtel, par la plage, soit une bonne heure de marche, en prenant notre temps. J’ai aimé la promenade, car le littoral n’est pas encore défiguré par de nombreux resorts. Il y a de longues étendues de plages sans construction et c’est euphorisant pour les yeux. On y croise des promeneurs, locaux et touristes. Pas mal de kitsurfers : il y a beaucoup de vent. Et de rares beach clubs. 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Les excursions : Boa Vista Tours & TUI

Comment s’y rendre : Tui Fly   

Où dormir : Riu Palace Hotel

Autres articles : Destinations & Hotel Review

Un grand merci à Boa Vista, TUI, TUI Fly et Riu Palace Hotel. Comme toujours ce sont mes opinions.