Seychelles, La Digue: nature et convivialité

Bienvenue à La Digue

Après une longue pluie

Arrivée épique au port de La Passe, en ferry de Praslin, en milieu de journée, sous des trombes d’eau. Du coup j’ai annulé la location du vélo. Et j’attends patiemment que la pluie cesse sur la véranda de mon bungalow. 

Sur l’île, on ne peut pas louer de voiture : ce qui est très bien vu sa superficie (9,81 km2)! On se déplace en vélo, char à boeuf, ou taxi (bugy ou voiture). Ca donne un charme fou à ce petit bout de terre de l’Océan Indien! 

Vers 15h la pluie cesse et si l’éclaircit le permet, je visiterai l’île avant la tombée de la nuit, en accéléré en bugy. Premier arrêt : Grande Anse, superbe plage de sable blanc fin, eau turquoise émeraude et rochers granitiques, une merveille! Dangereuse pour nager. En photos et vidéos ci-dessus et ci-dessous.

 

 

Je poursuis mon tour de l’île

Partout l’eau est transparente,

même lorsque le temps oscille entre éclaircie et pluie (sur le photomontage ci-dessous). Après avoir visité une succession d’anses (que je ne vous énumérerai pas!), nous nous arrêtons Chez Jules, le petit bar-restaurant créole d’Anse Banane, idéalement situé face à la mer. Où je goûte un nougat créole à la banane et noix de coco, très parfumé mais beaucoup trop sucré pour moi.

Puis retour à mon bungalow à la décoration kitsch, mais super propre et très bien équipé (photo 2 sur le photomontage ci-dessous). En fait je devais dormir à La Diguoise, mais il y a eu confusion dans les jours. 

L’adresse gourmande

La Diguoise

J’ai la chance de dîner et de prendre le petit déjeuner à La Diguoise, une petite maison d’hôtes très prisée (photo 3 ci-dessus). Accueil très chaleureux dans une belle maison créole avec un magnifique jardin, où il fait bon buller! Une de ces adresses confidentielles que l’on conserve précieusement entre amis. 

Elodie est une propriétaire attentionnée et une cuisinière hors paire (vidéo ci-dessous). Sur le photo montage ci-dessus, le succulent dîner : photo 1, chips maison avec morceaux de noix de coco. Et photo 2, un assortiment de plats créoles avec des salades, du poissons et des beignets. Un régal! Photo 4, un petit déjeuner, beau comme une peinture… dans un cadre super relaxant (photos ci-dessous).

J’aime l’indolence de La Digue. Je reviendrai.

 

  

Le lendemain: départ pour Mahé via Praslin

Photos & vidéos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, La DiguoiseAir Seychelles

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Seychelles Tourism Board et Air Seychelles pour cette superbe expérience. Un grand merci aussi à Elodie et sa souriante équipe à La Diguoise, pour ce chaleureux accueil. Comme toujours, ce sont mes opinions.

Seychelles, Praslin: Beaches & Coco de Mer

The Arrival At Mahe

The Departure To Praslin

As soon as I got off the Air Seychelles plane, I took in a cab to catch the Cat Coco Catamaran ferry from Mahe to Praslin, the second largest island in the Seychelles archipelago.

We arrive at the pier under a blazing sun at 9 plus a.m. I stay in the shade, patiently waiting to embark. What a light! Incredible blue sky and white clouds! I arrive in Praslin at 11.30 am, in a landscape of postcard with turquoise waters (photo above).

The crossing lasted an hour … of pure ecstatic contemplation of the Indian Ocean (with air-con)! In the taxi to go to the Coco de Mer hotel, I am surprised by the lush vegetation, steep road and small mountains. Like Mahé and La Digue, Praslin is a granitic island. 

The Charming Hotel

When arriving in the lobby of the Hotel Coco de Mer – Black Parrot Suites, I am attracted by the ocean view and the verdant gardens of this 200-hectare property.

The welcome is warm and friendly. Like Ash Behari, one of the owners and General Manager of the hotel (video below), all the staff are smiling and professional. It feels like visiting friends. 

And guess where the hotel gets its name from? According to a local legend about the Vallée de Ma! nature reserve: 

 

The Suites Black Parrot are located in the exclusive part of the hotel, on a small cliff with a pool offering a panoramic view of the ocean and beaches. My suite in pictures below.

The Island Tour

The Vallée de Mai

I really enjoy taking the road (taxi or rental) to visit the island at my own pace (sometimes exhausting for others, LOL). I am too eager for breathtaking scenery to stay on the beach of the hotel … 

Thanks to my need of action, I discovered stunning coves and beaches! Beware of currents in the water (they can be dangerous), the best is to inquire before bathing.

First stop under tropical rain: the Vallée de Mai, a primitive forest with six species of endemic palms. I have an appointment with the guide Shaun Larue for a detailed visit. He begins by explaining the formation of the Seychelles granite islands (video below). 

Oops I was about to forget ; ) The biggest seed of the world grows on the palm trees of the Valley of May nature reserve : the endemic iconic Coco de Mer (photo above).

 

     

Back On The Road

Anse Lazio

Crystal Clear Water

It doesn’t rain when I finally arrive at Anse Lazio considered one of the most beautiful beaches in the world. I agree, it is superb!

The quality of the very fine sand, the crystal clear water with emerald, turquoise and deep blue reflections, the rock blocks scattered here and there and the palms and vegetation with different green tones.

Unfortunately I don’t have time to swim. I have a ferry to take to another island. To be continued…

 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, Coco de Mer HotelAir Seychelles.

A guide to visit the Vallée de Mai: Shaun Larue, shaunlarue22@gmail.com, tel. (+248) 2595110.

Related posts : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Many thanks the Seychelles Tourism Board, Air Seychelles and Coco de Mer Hotel for this beautiful invitation. Also thank you to Ash Behari and Shaun Larue. As always, these are my opinions.

Seychelles, Praslin: plages et coco de mer

L’arrivée à Mahé

Le départ pour Praslin

A peine sortie de l’avion d’Air Seychelles, je suis dans un taxi pour prendre le ferry Cat Coco Catamaran (kiffant comme nom!) qui va de Mahé à Praslin, la seconde plus grande île de l’archipel des Seychelles.

Il est un peu plus de 9h quand nous arrivons à l’embarcadère sous un soleil de plomb. Je reste à l’ombre, en attendant patiemment d’embarquer. Quelle lumière : ciel bleu roi et nuages blancs saturés! 11h30, j’arrive à Praslin, dans un paysage de carte postale aux eaux turquoise et bleu outremer (photo ci-dessus).

La traversée a duré une heure… de pure contemplation extatique de l’Océan indien (en climatisé)! Dans le taxi qui m’emmène au Coco de Mer hotel, je suis surprise par la luxuriante végétation et le relief escarpé et montagneux. Tout comme Mahé et la Digue, Praslin est une île granitique. 

Le charmant hôtel

En gagnant la réception du Coco de Mer Hôtel – Suites Black Parrot, impossible de ne pas être attirée par la vue sur l’océan et les verdoyants jardins de cette propriété de 200 hectares.

L’accueil est chaleureux et convivial. A l’image d’Ash Behari, l’un des propriétaires et directeur de l’hôtel (en vidéo ci-dessous) : tout le personnel est souriant et professionnel. On se sent tout de suite bien.

Et devinez d’où l’hôtel tient son nom? D’après une légende locale sur la Vallée de Mai : 

 

Les Suites Black Parrot se trouvent dans la partie plus exclusive de l’hôtel, sur une petite falaise avec une piscine offrant une vue panoramique sur l’océan et des plages. Ma suite, en photos ci-dessous.

Le tour de l’île

La Vallée de Mai

J’aime prendre la route (taxi ou location) pour visiter l’île à mon rythme (parfois exténuant pour les autres, LOL). Je suis trop avide de beaux paysages pour rester sur la plage de l’hôtel…

D’ailleurs ma bougeotte m’a permis de découvrir de superbes plages et anses! Attention aux courants dans l’eau (qui peuvent être dangereux), le mieux est de se renseigner avant de se baigner.

Un premier arrêt sous une pluie tropicale : la Vallée de Mai, forêt primitive comprenant six espèces de palmiers endémiques. J’ai rendez-vous avec le guide Shaun Larue, pour une visite détaillée. Il commence par m’expliquer la formation des îles granitiques des Seychelles (vidéo ci-dessous).

Oups j’allais oublier ; ) Dans la réserve naturelle de la Vallée de Mai, se développe sur les palmiers, la plus grosse graine du monde : l’iconique et endémique coco de mer (photo ci-dessus).

 

     

Je reprends la route

Anse Lazio

Eau cristalline

Il ne pleut plus lorsque j’arrive enfin à l’Anse Lazio, encensée comme une des plus belles plages du monde. C’est vrai, elle est superbe!

La qualité du sable très fin, l’eau cristalline aux reflets d’émeraude, turquoise et bleu profond, les blocs de rochers disséminés ça et là et les palmiers et végétation aux différentes tonalités de verts.

Malheureusement je n’ai pas le temps de me baigner, j’ai un ferry à prendre pour une autre île. A suivre…

 

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés.

Informations  

Seychelles Tourism Board, Coco de Mer HotelAir Seychelles

Un guide pour visiter la Vallée de Mai : Shaun Larue, shaunlarue22@gmail.com, tél. (+248) 2595110.

Autres articles : DESTINATIONS & HOTEL REVIEWS

Un grand merci au Seychelles Tourism Board, à Air Seychelles et au Coco de Mer Hotel pour cette superbe invitation. Merci aussi à Ash Behari and Sean Larue. Comme toujours, ce sont mes opinions.