Japon, 48h à Kyoto: Fushimi Inari-taisha

  

Direction Fushimi

  

Célèbre sanctuaire shinto

Notre première matinée. Réveil aux aurores, depuis la gare de Kyoto, nous prenons un “local train” (omnibus) vers le sud de Kyoto, Fushimi. C’est mon troisième séjour à Kyoto et étrangement, ma première visite au célèbre sanctuaire shinto Fushimi Inari-taisha qui consacre Inari Okami, la divinité des récoltes de riz, de l’abondance et de la joie. 

Il n’est pas 8h lorsque nous arrivons, mais le site est déjà rempli de nombreux visiteurs, touristes et écoliers. Sans trop réfléchir, nous nous dirigeons vers les hypnotiques Torii rouges et noirs, les portes des sanctuaires shinto. Les inscriptions gravées sur les Torii représentent les noms des donateurs et les dates.

Sur un versant de la montagne Inari, des volées de Torii alignés, sillonnent vers le sommet (à 233 mètres), pour redescendre par un autre versant (voir la carte du sanctuaire sur la dernière photo ci-dessous). Très naïvement, nous pensions que la montée serait rapide. En fait, ça grimpe vraiment, il y a plusieurs paliers, dont certains offrent une vue panoramique de Kyoto (photo ci-dessous). 

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du sommet, il y a de moins en moins de monde. Jusqu’à ressentir enfin un calme contemplatif parmi ces Torii en pleine nature, bercée par une lumière orangée sur fond vert intense. Singulièrement, le chemin du retour, du sommet à la base de la montagne m’a semblé plus long. Comptez pour l’ensemble de la visite, une bonne matinée si vous n’aimez pas vous presser.

  

Idées shopping

    

Photos : © Mademoiselle Le K – Tous droits réservés

Informations  

Fushimi Inari-taisha, JNTO

Organiser son voyage avec Exclusif Voyages

Se rendre au Japon : vols directs depuis Bruxelles & Paris avec ANA

Autres articles : DESTINATIONS 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.