11è Biennale de Lyon : Une terrible beauté est née / La Sucrière

En septembre dernier, j’ai assisté au vernissage de la 11è Biennale de Lyon, “Une terrible beauté est née“. Ma première biennale d’art contemporain, sous une chaleur estivale. Première étape : La Sucrière, un lieu d’exposition sur plusieurs étages, dans d’anciens entrepôts. Mieux qu’un long discours : voici des oeuvres qui m’ont interpellées. Photos 1 et 6 : Arthur Bispo Do Rosario, Semblantes (tissus, fil, plastique et métal). Photo 2 : Robbie Cornelissen, Het Grote Geheugen X / the Capacious Memory, 2011 (mine de plomb). Photo 3 : Julien Discrit, The Day Trip Project, 2011 (film).  Photos 4 et 5 : Robert Filliou, recherche sur l’Origine, 1974 (pastel gras sur toile, bois)   Photo 7 : Thierry Raspail, le directeur de la11è Biennale de Lyon, devant deux oeuvres d’Ernesto Ballesteros.

Autres articles :

11è Biennale de Lyon: Une terrible Beauté est née / Musée d’art contemporain

Hermès, Bruxelles: Vernissage de l’exposition “The Well Water” de Barthélémy Toguo à La Verrière 

INTERVIEWS  & ACTUS

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.