Rencontre avec Mireille Martens, rédactrice en chef de GAEL

Mireille Martens m’avait prévenue, « des champs sur la droite en sortant du train », avant d’ajouter amusée : « une parisienne dans la campagne belge ». Bingo, me suis perdue. Enfin j’arrive, en avance. Troque mes Converse pour de fétiches sandales cloutées. J’ai rendez-vous avec Mireille Martens, la rédactrice en chef de GAEL, la référence des féminins belges francophones :

– Ce que je déteste dans les magazines de mode, c’est un certain ton à la fois neuneu et comminatoire. Je suis très rebelle par rapport à ça. Amusez-vous, n’ayez pas peur d’oser ! GAEL s’adresse à des femmes relativement adultes dans leur tête. On présente des propositions, on sélectionne. La femme GAEL est déjà experte et a déjà réalisé certaines choses dans sa vie. Il y a beaucoup d’articles psycho et bien vivre

Mireille s’interrompt pour me présenter « la meilleure styliste de Bruxelles et de Belgique » : Martine Olivier. Martine qui vient de récupérer un shopping Zara, ajoute :

– Vous pouvez écrire combien c’est difficile d’avoir un shopping chez Zara.

Rapides snapshots, la lumière s’y prête. Mireille reprend :

– La mode et les magazines féminins, c’est intéressant quand on fait de la psychologie. Quand cette partie frivole peut être reliée à quelque chose de plus profond. C’est aussi le droit de voir les côtés légers de la vie et le plaisir de s’embellir la vie. Ca n’a rien avoir avec la frénésie consommatoire.

Diplômée d’une licence de journalisme, Mireille débute comme relations publiques chez Solvay, puis enchaîne comme secrétaire de rédaction chez Media Marketing. Dès 1983, elle est rédactrice en chef  de la version francophone de l’hebdomadaire Flair jusqu’à 1993, où elle passe à la rédaction de GAEL:

– Sans aucune idée préconçue, ça m’a beaucoup amusé. J’ai tout de suite eu un grand plaisir à travailler dans un magazine féminin. Ca parle de sujets quotidiens. Quand j’ai commencé à travailler chez GAEL, personne ne voulait s’occuper de la mode, alors je m’en suis occupée. Les gens de la mode ne sont pas les plus faciles à guider et diriger.

Mireille sourit en replaçant son écharpe :

– Depuis je me suis un peu prise au jeu : mon meilleur moment, c’est quand les photos arrivent. Repérer une couverture, c’est un grand plaisir.

Peut-on parler d’un style belge ?

– Il y a un style belge. GAEL est spécifiquement belge : on est un peu généraliste, on est dans le partage. On est content d’offrir à nos lectrices, une bulle de plaisir et de repos avec des infos utiles. Je fais le plus chouette boulot du monde, parce que c’est un travail d’équipe qui incarne des valeurs de convivialité, de partage, de plaisir. C’est un privilège énorme, quelle chance ! 

Une adresse de Mireille :

– Je suis très heureuse d’habiter Bruxelles, je trouve que c’est un privilège. On s’amuse.

La boutique de Bozar, c’est un lieu inspirant. rue Ravensteinstraat 15, 1000 Bruxelles, www.bozarshop.com 

Merci Mireille !

 

Autres articles : 

Alexander McQueen: ON VOUS AIME  

Jean-Paul Knott à Bruxelles: La soirée des 10 ans, le show

Paris: Exposition « Alice au Pays des Merveilles » au Printemps Haussmann

INTERVIEWS

 

8 responses to “Rencontre avec Mireille Martens, rédactrice en chef de GAEL

  1. mademoisellelek

    Bonjour à toutes,
    Un grand merci pour tous vos commentaires : les coordonnées de GAEL sont dans le magazine ; )
    Bien cordialment,
    Mademoiselle Le K

  2. Lilly Thammavongsa

    Bonsoir,

    Je me doute que ceci doit largement vous embêtez et vous faire perdre votre temps mais je suis à la recherche des contacts Gaël Belgique et je ne trouve pas (je dois certainement mal mis prendre) mais pourriez-vous m’adresser leur adresse, svp?
    J’ai adoré l’itw au passage ! 🙂

    Bien à vous,
    Lilly Thammavongsa

  3. Bonjour, je cherches l’adresse email du magazine GAEL pour y faire parvenir mon cv et mes motivations afin d’obtenir un engagement dans le but de réusir mon stage. Bien à vous.

  4. Rovenne Véronique

    Bonjour,mademoiselle.Super la nouvelle cuisine de Bistrot mais j’ai un petit problème pour réaliser les gateau moelleux au chocolat amer page 113,il ne renseigne pas les proportions du beurre.Pouvez-vous m’aider merçi d’avance.Véronique.

    • Bonjour,
      Merci pour votre e-mail, mais je peux pas vous aider: il faut directement vous adresser au magazine GAEL.
      Cordialement.

  5. Bonjour

    Je suis en 2ieme bachelier en communication. Etant actuellement à la recherche d’un stage d’une durée de 6 semaines qui aura lieu fin octobre début novembre je me demandais si vous étiez en mesure de pouvoir acceuillir une étudiante durant cette période

    Merci

    Marielle Rohr

  6. Madame Maertens,
    Madame la Rédactrice en Chef,

    Je profite de cette belle parution pour vous demander si vous pouvez parler de l’Union des Agricultrices du Hainaut que met en route une matinée d’études sur le marketing et la promotion des produits alimentaires de l’industrie et du terroir.
    Cette journée est le jeudi 9 septembre et nous souhaiterions rencontrer des consommateurs pour qu’ils donnent leur avis à ce sujet.

    “marketing et alimentation : promotion ou manipulation ? Comment aider les consommateurs et les agriculteurs à se rencontrer.

    • mademoisellelek

      Bonjour Madame,
      J’ai réalisé l’interview de Mireille Martens pour mon blog Mademoiselle Le K: Blog-Trotter. Vous n’êtes pas sur le site de Mireille Martens, ni du magazine GAEL.
      Cordialement,
      Mademoiselle Le K

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *